› Culture

Forum des peuples : l’occasion de découvrir les sites touristiques de Bandiagara

Plus de 700 participants sont venus de pays frères comme de la guinée Conakry, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie, le Sénégal, la RDC et les 8 régions du Mali sans oublier la France et la Belgique. Pour les hébergements, les hôtels, campements, et sites touristiques côtoient les grandes salles de réunions et les amphithéâtres de plénière. Bandiagara offre un voyage au C’œur d’une grande civilisation africaine dans un pays sublime o๠cohabitent la rudesse de la nature et les trésors de l’architecture. Dans cette cité féconde l’Association Gina Dogon concilie le mythe, le mystère, la magie, les odeurs et la vie d’une civilisation fière de son passé et tournée vers l’avenir. Les danseurs dogons offrent une magie céleste, histoire de célébrer un «non» à  l’ordre et aux pratiques néo-libérales en passe d’ôter au terroir son potentiel culturel que les générations ancestrales lui ont légué. Avec une population à  vocation essentiellement agricole et pastorale, le cercle de Bandiagara regorge d’importantes ressources qu’il tire du Yamé (ramification des eaux du fleuve Niger), des prairies .Comme l’affirme le maire de Bandiagara ce forum met non seulement la ville sur orbite pendant trois jours mais donnera l’occasion aux participants d’aller visiter les sites touristiques. Il s’agit des paysages exceptionnels de falaises et de plateau gréseux intégrant de très belles architectures (habitation, greniers autels, sanctuaires et Toguna, abris des hommes). Le site de la région de Bandiagara possède des traditions sociales prestigieuses encore vivantes, les masques de fêtes rituelles et populaires et cultes périodiquement rendus aux ancêtres à  travers plusieurs cérémonies. Par ses caractéristiques géologiques, architecturales, archéologiques et ethnologiques et ses paysages, le plateau de Bandiagara est l’un des sites les plus imposants d’Afrique de l’ouest. Quand un chasseur fonda Bandiagara… A titre de rappel, Bandiagara a été fondée par un éminent chasseur du nom de Nangabanou Tembely qui est venu du village de Gankilema. Deuxième cercle après Bafoulabe, il y a 50 ans après l’indépendance du Mali, Bandiagara, sert de lieu d’échange aux ‘pauvres’ sur les grandes questions qui font l’objet d’actualité et parallèlement au forum du G8 qui se tient à  l’Aquila en Italie. Par ailleurs, le forum se déroule dans une atmosphère de fraternité, de convivialité et d’amitié pour les participants venus des quatre coins de l’Afrique. A la cérémonie d’ouverture, la danse des chevaux ont marqué les esprits des participants. Une démonstration faite par les cavaliers dogons devant une assistance riche en couleurs. Rappelons cette édition 2009 du forum des peuples vient après les précédents foras tels Siby I, II ,Kita, Fana, Gao Koulikoro. Un contre-forum pour rappeler au monde entier que les pays riches ne peuvent eux seuls décider du sort du monde. Au cours de ce forum, les participants auront abordé toutes les questions relatives à  l’économie capitaliste, la nouvelle crise de la dette en gestation, la crise financière internationale, l’immigration…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut