Culture › Arts Plastiques

4ème édition de la semaine sénégalo-malienne de l’habillement

Comme à  l’accoutumée, l’évènement sera marqué par des ventes et expositions de produits artisanaux de l’habillement et des accessoires de mode, des conférences débats et ateliers, et une soirée culturelle ponctuée d’un défilés de mode. Ce n’est un secret pour personne, l’artisanat joue un rôle non négligeable dans la vie économique, sociale et culturelle de notre pays. En effet, elle occupe 40% de la population active et contribue jusqu’à  hauteur de 15% au produit intérieur brut (P.I.B). En outre, l’artisanat malien est constitué par 171 corps de métiers répartis entre 7 catégories dont celle de l’habillement, qui représente la plus fournie. Car elle est composée entre autres des professionnels de la coupe/couture, de la teinturerie, du tissage et du textile. Initié par la Chambre des métiers de la Commune V et la Fédération nationale des professionnels de l’habillement du Sénégal (FNAPH), la semaine sénégalo-malienne de l’habillement offre une véritable opportunité de brassage des diverses styles vestimentaires conçus par les artisans des deux pays. C’’est un évènement promotionnel dont l’objectif est de favoriser les rencontres et les échanges entre les artisans de la sous-région, afin d’assurer une large diffusion des nouvelles créations dans les domaines de l’habillement et des accessoires de la mode, et d’instaurer un cadre de dialogue pérenne sur les questions de développement. Se déroulant alternativement au Mali et au Sénégal, cette semaine s’impose progressivement comme un bel exemple de coopération décentralisée Sud-Sud autour d’une filière porteuse d’avenir pour toute l’économie sous-régionale, à  savoir le textile. Selon le ministre de l’artisanat, N’Diaye Bah, les premières éditions ont enregistré un réel succès. Et le ministre de signaler que pour cette 4ème édition, 250 artisans sont attendus. « C’’est un évènement mutuellement avantageux qui pourra contribuer à  sortir notre artisanat de l’informel », a-t-il précisé. Pour l’Ambassadrice du Sénégal, Saoudatou N’Diaye Seck, la semaine sénégalo-malienne de l’habillement est sans doute, un évènement qui matérialise l’intégration africaine. « Nous ne ménagerons aucun effort pour qu’elle se pérennise, d’autant plus qu’elle sert à  magnifier nos cultures et nos traditions ». A noter que pour l’organisation de la semaine sénégalo-malienne, le budget s’élève à  34 millions de F CFA.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut