Politique › Politique Nationale

Nouveau Conseil Communal de Kalaban-Coro : Vers une dissolution ?

A la lumière des pièces justificatives fournies, le tribunal Administratif de Bamako qui a jugé l’affaire le 1er juillet dernier pourrait purement et simplement prononcer la dissolution du tout nouveau conseil Communal de Kalaban Koro. On rappellera que les élections communales du 26 avril dernier ont été entachées de graves irrégularités dans nombre de localités. De l’avis de certains observateurs, les irrégularités commises lors de ce scrutin étaient sans précédent,le cas le plus patent, est bien celui de la commune rurale de Kalaban-coro (cercle de Kati). Ici, des techniques de fraude ont ravi la vedette à  des élections libres, régulières et transparentes. A la clé, détournements d’électeurs, d’urnes, confections frauduleuses de procurations ou falsifications de résultats… Nonobstant ces situations qui n’honorent nullement le système démocratique malien, on a assisté à  l’installation des bureaux communaux, sur fonds de contentieux électoraux. Le contentieux post-électoral de la commune de Kalaban-coro ne déroge pas à  la règle. Et pour cause de report, le tribunal administratif de Bamako a fini par statuer sur le recours pour annulation (du suffrage frauduleux exprimés dans certains bureaux de vote) formulée par le collectif des partis politiques, dirigé par l’URD. A en croire une source proche du tribunal administratif de Bamako, le collectif des partis politiques est en passe de gagner le jugement rendu le 1 juillet dernier. Et les plaignants étaient dotés de pièces à  conviction irréfutables ». Vers la dissolution du conseil communal de Kalaban Koro ? Il faut noter que la juridiction d’exception que constitue le tribunal administratif, n’avait pu statuer jusqu’à  ce 1er juillet sur ladite affaire, pour des raisons liées à  la grève des magistrats et greffiers. Et si les différentes réclamations s’avéraient fondées aux yeux de la justice, des conseillers, voire certains maires se verraient éjectés de leurs « trônes ». Sentant venir le coup, le nouveau Maire de la commune rurale de Kalaban-coro, M. Issa Ballo, aurait tenté de « soudoyer » les plaignants avec la promesse de leur offrir une dizaine de parcelles. C’’était sans compter avec la détermination des plaignants à  aller jusqu’au bout. « Il faut que cette procédure aboutisse, car il en va de notre honneur et de notre intégrité vis-à -vis des électeurs qui ont placé leur confiance en nous » dira M. Daouda Sow, secrétaire général de Force Citoyenne et Développement (FCD). Le verdict quant à  lui tombera ce jeudi 16 juillet 2009.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut