Sport › Football

Femafoot : à défaut du consensus, l’urne a parlé !

Il a battu ses challengers, le colonel Boubacar Baba Diarra et Moussa Konaté du Club Olympique de Bamako. « La franchise, la tolérance et le travail bien fait seront les trois éléments essentiels de ma mission ». Ce sont les premiers mots du nouveau président. Ainsi, pour la 1ère fois de l’histoire du football, l’urne a parlé pour départager trois candidats à  la présidence. Le duel annoncé entre le colonel Baba Diarra et Kola n’a donc pas eu lieu. Hammadoun Kola Cissé avait une majorité écrasante qui permettait de gagner dès le premier tour : « Il est donc important que le nouveau comité exécutif se mette au travail pour faire face à  l’environnement hostile. Notre sport roi doit retrouver dans un bref délai ses lettres de noblesse afin de mieux rentabiliser ce phénomène social mondial. C’’est une équipe compétente avec des jeunes qui est capable de donner du souffle nouveau. Le Mali du football a souffert de l’amateurisme, du clivage, des chantages etc ».  » Nous devons nous retrouver aujourd’hui autour de l’essentiel, c’est-à -dire s’attaquer au développer du sport roi.  » Le Mali possède actuellement l’une des meilleures installations sportives de l’Afrique de l’Ouest. Cela devrait permettre à  l’ensemble des pratiquants de s’épanouir dans les conditions idoines. Les acteurs du football malien doivent comprendre qu’une collaboration des différentes parties est synonyme de réussite. Il est temps que nous regardions dans la même direction pour l’intérêt de notre pays. Chacun doit se mettre en cause afin qu’il serve autrement son pays à  travers le football. Unis, nous pouvons aller loin, construire l’avenir du football, faire des résultats.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut