Sport › Football

 » Sport scolaire et universitaire » : la deuxième édition lancée

Les équipes des 15 académies et celle de l’Université de Bamako ont répondu au rendez-vous Les différentes délégations venues de Kayes à  Kidal en passant par Kita, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Douentza… ont été accueillies par trois ministres d’Etat. Cela dénote de l’intérêt qu’accordent les autorités maliennes au sport dans le milieu scolaire et universitaire. Cette année, les compétitions seront faites dans deux disciplines. Le football et l’athlétisme. Durant une semaine, les différentes équipes mettront en valeur leurs talents. «Il n’y aura ni vainqueur, ni vaincu, mais C’’est l’école malienne qui gagnera », a affirmé le ministre de l’éducation de base, Salikou Sanogo. Il y a deux ans, le président de la république Amadou Toumani Touré lançait la semaine du sport scolaire et universitaire. l’objectif était de dynamiser le football, le basket et l’athlétisme à  l’école. De multiplier les compétitions et de détecter les meilleurs talents. Un des buts recherchés par la rencontre, est d’organiser des ateliers à  l’intention de la jeunesse. Des thématiques telles que « jeunesse et citoyenneté » seront développées. Les délégations séjourneront à  l’internat, histoire de renouer avec une tradition qui avait tendance à  disparaà®tre avec l’arrêt de la semaine nationale des Arts et de la Culture. Il faut rappeler que la semaine du sport scolaire et universitaire est entièrement financée sur budget national. Des compétitions sont organisées au niveau local et national. Un lancement bien orchestré ! Au rythme des prestations de la fanfare nationale, les 16 délégations ont défilé sur le tartan du stade Modibo Kéà¯ta devant des centaines de supporters. Un match de football a ensuite opposé les anciennes gloires du football malien aux journalistes sportifs. Les nôtres ont été battus au score de 3 buts à  zéro. Le coup d’envoi a été donné par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Siby Ginette Bellegarde. l’équipe de Karim Doumbia, Président de l’association des journalistes sportif n’était pas assez préparée pour vaincre Zoumana Sacko, ancien premier ministre et ses coéquipiers. Après ce sacre des anciennes gloires, les compétions se poursuivront sur trois sites ( le stade Modibo Kéà¯ta, le Stade du 26 mars et le stade Ouenzzin Coulibaly).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut