Santé › Conseils santé

Santé : 200 millions pour éradiquer l’onchocercose au Mali

Qu’est-ce que l’onchocercose ? l’onchocercose est aussi appelée cécité des rivières car la simulie qui transmet la maladie se reproduit dans les rivières. Cette maladie rend habituellement aveugle mais entraà®ne également une forme cutanée débilitante. Plus de 37 millions de personnes, qui vivent souvent dans des communautés rurales pauvres d’Afrique, sont infectées. Egalement, elle est une filariose cutanée, due au parasite Onchocerca volvulus (nom scientifique) qui peut vivre jusqu’à  14 années dans le corps humain. Son cycle évolutif est à  2 hôtes: l’homme et un insecte, la simulie, intermédiaire et vecteur par piqûre. l’élimination de l’onchocercose est désormais possible .l’étude dans divers pays a montré que le traitement par l’ivermectine avait permis de stopper les nouvelles infections et la transmission dans trois zones particulières d’Afrique o๠la maladie n’avait jamais cessé de sévir (zones d’endémie). Le médicament indiqué pour éradiquer cette maladie est appelé l’ivermectine. Il tue les larves mais pas les adultes d’Onchocercose volvulus, le parasite responsable de la maladie, ce qui fait que des traitements annuels ou semestriels sont nécessaires pour prévenir toute résurgence. (b 200 millions pour prévenir l’Onchocercose ] Le projet a été officiellement lancé le 15 août 2009 à  Bamako par le ministre de la santé Oumar Ibrahim Touré. Après le succès d’un traitement opératoire de 40 personnes l’année dernière, à  Dubaà¯, souffrant de problèmes des de vue ,1 7 00 000 individus seront mis sous traitement à  l’ivermectine (médicament contre la maladie) pour la deuxième phase du projet. Fruit d’un partenariat établi entre les Emirats Arabes-Unies et le Lions Club international, la première phase du projet remonte au 3 septembre 2008. Pour boucler la boucle avant la fin du mois de Ramadan, sur 1,700 000 individus qui recevront l’Ivermectine, 1 millions ont été traités dans les régions de Kayes et Koulikoro. C’’est pourquoi cette année, le partenariat s’est traduit par la mise en oeuvre au Mali d’un grand projet de lutte contre l’onchocercose, et qui se décline aussi au Cameroun, en Ethiopie et en Ouganda. Selon le ministre de la santé Oumar Ibrahim Touré, malgré de nombreux efforts, l’onchocercose, n’est pas encore en voie d’éradication au Mali, o๠elle est endémique dans les régions de Sikasso, Ségou, Mopti, Koulikoro et Kayes, 25 cercles sont surtout touchés, ce qui représente plus de 5 millions de personnes exposées. Saluant l’initiative, le ministre a remercié les donateurs tout en concluant que ce projet est le bienvenu. Pour sa part, Mme Yacine Faye, Président du Lion’s club Mali a souligné que les Lions sont engagés dans la lutte contre les cécités évitables depuis 1925, et depuis 1990 au Mali, avec le projet Sight Savers. « Cette année, dans les régions de Kayes et de Sikasso, 2106 nouveaux distributeurs communautaires d’Ivermectine ont été formés et quatre équipes épidémiologiques supervisent les agents qui opèrent dans les villages. 4 millions de comprimés auront été distribués, en fin de campagne, aux populations » a-t-elle précisé.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut