Société › Éducation

Enseignement supérieur : Ségou abrite la première université régionale du Mali

Le premier ministre Modibo Sidibé avait créé en Mars dernier, la mission universitaire de Ségou. Cette mission avait pour but, de mettre en œuvre, toutes les conditions de recueillement pour l’université nouvelle de Ségou. Tout en tenant compte des spécificités de la région pour le choix des filières d’étude. Une université spécialisée Cette université accueillera une multitude de facultés telles que la faculté d’agronomie et de médecine agro-animale (FAMA), la faculté des sciences de la santé (FAS) mais aussi la faculté du génie et des sciences (FAGS). Par ailleurs, l’université de Ségou appliquera le système LMD (licence-master-doctorat) dès l’ouverture de ses portes à  compter de la rentrée universitaire 2009/2010, contrairement à  celle de Bamako o๠l’application n’est pas encore effective. Mme Siby Ginette Bellegarde, ministre de l’enseignement supérieur affirme : « Les programmes d’enseignement ouvriront la voie à  une université engagée et résolument tournée vers les métiers du pays et à  l’écoute du monde de l’emploi et ouvert sur le 21e siècle. » Un soulagement pour les étudiants saturés de Bamako Les étudiants poussent enfin un ouf de soulagement quand on sait à  quelle point, l’université de Bamako est peuplée. Cela permettra de diminuer l’effectif plétorique que connaissent les différentes facultés de la capitale. Cette nouvelle université donnera surtout, un nouveau visage à  la cité des balanzans. Les professionnels du secteur agricole, se réjouissent de ces filières qui selon eux, repondent bien, aux des ségoviens ( habitants de Ségou)car Ségou est une région agricole et agro-pastorale. Il faut espérer que cette nouvelle œuvre, apportera un plus au secteur de l’éducation au Mali confronté à  d’énormes difficultés. La création de cette université est-elle la meilleure des solutions pour pallier à  la crise actuelle ? Souhaitons le, avec ces nouvelles filières qui répondent sans aucun doute, aux besoins d’emploi et de la formation professionnelle.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut