Santé › Conseils santé

Journée Africaine de la médecine traditionnelle

Le thème retenu, cette année est « médecine traditionnelle et la sécurité du patient » Une cérémonie sera présidée par le ministre de la santé Oumar Ibrahim touré. Cette journée permettra aux acteurs intervenant dans le domaine, de discuter des questions qui tournent autour de la sécurité du patient dans le cadre de la collaboration de la médecine traditionnelle et la médecine moderne. Point sur la médecine traditionnelle au Mali Aujourd’hui, force est de constater qu’un fort courant se dessine au Mali en faveur d’une meilleure connaissance de la médecine traditionnelle et partant d’une appréciation qu’on peut en faire dans la perspective d’une intégration effective dans le système national de santé. Le Mali a déjà  affirmé une réelle volonté politique de promouvoir cette médecine par la création en 1968 d’un centre de médecine traditionnelle. Sur le plan formation et production des tradi-médicaments Les succès de la pharmacopée traditionnelle au Mali sont indiscutables. Depuis 1990 le Mali produit et commercialise les médicaments traditionnels Améliorés (MTA). Les MTA constituent des médicaments issus des recettes de la médecine traditionnelle malienne à  posologies quantifiées, à  limite de toxicité déterminées, à  efficacité confirmée et à  qualité contrôlée. Ces médicaments sont produits dans le pays à  partir des matières premières locales, administrées en forme culturellement adaptées et à  un coût réduit. Les MTA constituent un apport spécifique de la médecine traditionnelle à  l’amélioration à  l’accès aux médicaments essentiels prévus dans le cadre de la politique pharmaceutique Nationale. En plus de l’aspect purement économique, l’idée était d’utiliser les MTA pour promouvoir la communication entre les systèmes de médecine traditionnelle et occidentale. Sept MTA sont mentionnés dans la liste des médicaments essentiels Aujourd’hui sept médicaments traditionnels améliorés sont mentionnés dans la liste des médicaments essentiels au Mali et dans le formulaire thérapeutique National. Ils sont disponibles dans les pharmacies et dans les dépôts des centres de santé. Il s’agit de : Balembo sirop(antitussif), Dysentéral sachet(anti-amibiens), Gasterosédal sachet(anti-ulcéreux), Hepatisane sachet(cholérétique), laxa-casia sachet(laxatif), Malarial sachet(antipaludique), psorospermine pommade(antieczementeux). Les travaux sont en cours pour produire de nouveaux MTA pour la prise en charge de la drépanocytose (fagara gélule), des affections hépatiques (samanére sachets), de l’hépatite A (diorotsiane), du diabète (diabetisane), des dermatoses (mitradermine pommade), des rhumatismes (sécoudol pommade), du VIH/Sida (complex Vitex gelule et l’asthénie sexuelle (Toni-force gélule). A noter que sur le plan législatif et réglementaire, il existe des textes réglementant l’exercice de la médecine traditionnelle par le décret N°94-282P-RM du 15 août 1994.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut