Sport › Football

Mali vs Bénin : le destin des Aigles se joue à Cotonou

Deuxième du groupe D après le Ghana, les Aigles du Mali doivent impérativement gagner les trois derniers matchs des éliminatoires combinés Can/ Coupe du monde 2010 afin de participer pour la première fois à  une coupe du monde. « Nous pouvons encore nous qualifier pour la coupe du monde », avait lancé Stéphen Keshi, sélectionneur national le 26 août dernier lors de sa traditionnelle conférence de presse à  la veille de chaque sortie des Aigles. Mais le Mali peut-il gagner successivement les trois derniers matchs pour prendre la tête de la poule D ? C’’est la question qu’on se pose à  tous les niveaux. « Nous irons à  la coupe d’Afrique mais pas à  la coupe du monde », telle est l’analyse de bon nombres de journalistes sportifs qui accompagnent l’équipe nationale à  Cotonou. La grosse artillerie Les autorités maliennes veulent accompagner Stephen Keshi et ses poulains pour les 9 points à  prendre qui permettront à  l’équipe nationale de prendre la tête du groupe dans lequel elle évolue. Le président de la République a mis son avion à  la disposition du ministère de la jeunesse et qui a transporté samedi dans l’après midi les joueurs à  Cotonou. « C’’est une façon de permettre aux joueurs et au staff technique de voyager dans les meilleurs conditions afin de donner de bons résultats », a clamé un cadre du ministère de la jeunesse et des sports. Dans son alignement, Keshi amène 22 joueurs dans la capitale béninoise. Au sein de la sélection, Soumaà¯la Coulibaly de Francfort, un joueur qui signe son retour après une longue absence. Frédéric Oumar Kanouté du FC Séville, Sédou Kéà¯ta du FC Barcelone, sont aussi quelques espoirs pour le public malien. Fini les calculs Le temps des calculs est révolu pour les Aigles du Mali. Plus d’erreurs, plus de défaites à  partir de cette 4e journée des éliminatoires face au Bénin. « Je ne pars pas à  Cotonou pour visiter la ville. Mais pour gagner ! », a également souligné l’entraà®neur des Aigles à  sa conférence de presse. A El hadj Mahamane Traoré l’international malien évoluant à  Nice de dire, je cite, « On n’a pas droit à  l’erreur si on veut se qualifier pour la coupe du monde. Il ne faut pas aller même pour un match nul. Il faut jouer comme en finale. Nous avons encore trois matchs à  jouer et il faut tous les gagner », fin de citation. Dans les statistiques, le Ghana qui est une grande équipe est leader de la poule D avec 9 points suivi du Mali avec 4 points dont une différence de 5 points. C’’est qu’il faut souligner, C’’est le règlement pour se qualifier en coupe du monde. Seules les têtes de poules auront leurs tickets pour l’Afrique du Sud. Pour avoir le sien, le Mali doit impérativement bousculer les Blacks Stars du Ghana et les Ecureuils du Bénin. Chose pas impossible mais difficile. Puisqu’en Afrique, il n’y a plus de petites équipes !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut