Culture › Musique

Astan Kida et Rokia Koné, tandem de charme

Astan né le 7 janvier 1976 à  Bamako, est originaire de Ségou. Elle est la benjamine d’une famille de dix enfants. Rokia quant à  elle, est né le 19 janvier 1977 en Côte d’Ivoire o๠elle a grandi. Elle est également issue d’une famille nombreuse et en est le seul membre qui vit au Mali, terre qu’elle n’a pu quitter à  la fin de ses études, par amour. Astan et la musique toujours En octobre 1994, Astan intègre l’Institut National des Arts (I.N.A) de Bamako pour la section musique. Elle se mariera la même année. Et de ce mariage, naà®tront quatre merveilleuses filles. Astan décroche son diplôme en 2000 et passe la même année le concours de la fonction publique. Rokia elle, obtient son diplôme bilingue anglais/allemand à  la faculté de lettres, langues, arts et sciences humaines (FLASH) en 2005. Elle décroche son tout premier emploi à  la mine d’or de morila. Après les mines, Rokia se fait embaucher dans un bureau d’étude. Lieu o๠elle bosse toujours d’ailleurs. Elle est célibataire mais pas pour longtemps. Et oui, le C’œur de Rokia n’est malheureusement pas à  prendre pour les potentiels candidats. Elle vit depuis quelques années, avec l’homme de sa vie et informe, qu’ils se marieront très bientôt. Rokia, l’animatrice télé Par ailleurs, suite à  un casting réalisé par Africable, elle devait animer une émission intitulée ‘’générations ». Ladite émission est pour l’instant, en stand-by. C’’est dans la même foulée que le casting pour Ministar a commencé. « C’’est un de mes amis producteurs, Moustapha Maiga, qui m’a encouragé à  postuler pour l’émission. Il m’a dit, ‘’vas-y. Je sais que tu peux le faire parce que tu es la meilleure ». C’’est là  que J’ai foncé et voilà  le résultat». Astan, contrairement à  Rokia, a reçu une proposition du directeur d’Africable, Mr Sidibé, pour animer Ministar. «Sidibé m’a fait appeller dans son bureau et m’a fait cette proposition assez inattendue je dois l’avouer. Je lui ai répondu que je n’avais jamais exercé le métier d’animatrice. Il m’a dit ‘’ce n’est pas grave. Tu va apprendre et ce n’est pas compliqué!  ». C’’est comme ça que J’ai suivi des cours réguliers d’animatrice télé. à‡a n’a pas été si difficile puisque J’étais déjà  habituée à  la scène. » Deux animatrices en symbiose sur scène Rokia et Astan se connaissaient bien avant que cette dernière ait commencé sa carrière musicale. La collaboration a donc été facile et agréable pour toutes les deux, dès le départ. Rokia confesse « Astan est ma vedette, ma star préférée depuis ses débuts. Alors, animer avec elle est un grand honneur pour moi. Et J’avoue qu’au départ, je ne savais pas tenir un micro. C’’est Astan qui me l’a appris. Je n’étais jamais montée sur scène avant Ministar. Le début n’a donc pas été facile. C’’est grâce à  la modestie d’Astan que je m’en sors. Elle s’abaisse toujours à  mon niveau afin que je me sente bien et pas influencée par elle. » Il est clair que Astan Kida est habituée à  la scène depuis sa tendre. Puisque issue d’une famille de griots. Son père, sa mère, ses frères et sœurs sont tous griots. La scène n’a plus de secret pour elle. La musique comme profession Depuis son admission au concours de la fonction publique, Astan Kida enseigne la musique au groupe scolaire de Dravela (quartier de Bamako) et travaille au Centre d’Animation Pédagogique (C.A.P) de Bamako Coura. Le générique de l’émission ‘’Ministar lolo gnè douman », est chanté par Astan elle même. A l’origine, C’’est une vielle chanson du ‘’Biton national de Ségou » un groupe musical. Elle l’a reprise et retravaillé à  sa manière. Le résultat est un véritable succès. Astan a présentement deux albums à  son actif. Sortis successivement en 2004 et 2009. Ministar et ses animatrices vedettes, est très prisé par les tous petits. C’’est un espace de divertissement qui manquait cruellement au public malien. Il vient combler le vide des vacances. Signalons que l’émission approche vers sa fin. Le ou la lauréate repartira avec la somme d’un million de FCFA et plusieurs petits lots d’accompagnement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut