Économie › Actualités Économie

Forum économique de l’API : le Mali au cœur des Affaires

l’événement s’est déroulé sous la présidence du Ministre de l’Economie et des Finances, Mr Sanoussi Touré aux côtés du Maire du district, Adama Sangaré, et d’Alain Juppé, Maire de Bordeaux à  l’hôtel Salam de Bamako Forum de l’API: l’investissement français au Mali Placé sous le thème  » Les entreprises françaises au Mali face à  la concurrence internationale, quelles opportunités d’affaires pour les entreprises de Bordeaux et D’Aquitaine », ce forum plonge le Mali au C’œur des affaires avec des échanges de compétences. A cet effet, de nombreux opérateurs économiques du Mali étaient présents à  la rencontre, notamment le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, Jeamille Bittar, le Représentant du Conseil National du Patronat du Mali, Mme Aissata Touré parmi tant d’autres. La crise financière et boursière qu’a connue la planète entière a réduit la part des investissements français en Afrique en général et au Mali. Face à  cette situation, les investisseurs français devraient relever le challenge et s’investir encore plus dans l’économie du Mali qu’ils connaissent bien sinon mieux que tout autre investisseur. Une centaine d’entreprises françaises implantées au Mali C’’est dans ce contexte qu’Alain Juppé est venu en Afrique pour superviser l’état des entreprises françaises concurrencées par les autres. Après Ouagadougou, cap sur Bamako (Mali). Les deux pays ont une histoire commune et entretiennent des relations économiques et commerciales privilégiées. Des relations qui se matérialisent par la présence d’environ 150 entreprises françaises au Mali dont les principales sont le groupe Castel (Bordeaux), Total-Mali, BICIM, ORANGE et des associations d’affaires comme le CIFAM (club des investisseurs Français au Mali). Le Mali, un partenaire privilégié pour la France Le ministre Sanoussi, dans son discours d’ouverture a rappelé que les entreprises françaises figurent parmi les plus importants investisseurs au Mali, et oeuvrent généralement dans les secteurs d’activités variés comme l’industrie agroalimentaire, les services, la télécommunication et les nouvelles technologies. 6 points pour le Mali dans le dernier rapport Doing Business 2010 et le Guichet Unique En témoigne le dernier rapport « Doing Business » dans lequel le Mali a gagné 6 points, grâce à  un code des investissements incitatif. Ceci explique l’accent mis sur la protection des investissements et la création d’un Guichet Unique pour faciliter la création d’entreprises. Mansour Haidara, Directeur Général de l’API ne dira pas le contraire car le guichet unique offre aux entrepreneurs des procédures de création d’entreprises souples ( en 72h seulement ) et une assistance aux investisseurs et la délivrance d’agréments au code des investissements du Mali . Selon lui, leur vision est de contribuer au développement du Mali à  travers la promotion et la facilitation des investissements du secteur privé.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut