Société › Actualités Société

Cour d’Assise de Bamako : de nombreux dossiers d’assassinats à l’étude

Affaire de meurtre Pour la première fois, les affaires seront jugées dans deux salles de façon concomitante. Les travaux se tiendront dans deux salles différentes tous les jours à  partir de 9 heures et ne cesseront qu’à  l’épuisement de l’ensemble du rôle journalier. Il faut noter que le nombre d’affaires à  juger par jour est fixé à  10. Autrement dit, chacune des salles jugera 5 affaires par jour. Les affaires à  juger porteront essentiellement sur des cas d’assassinat, de viols, de pédophilie, d’attaques à  main armée, des vols qualifiés, des détournements de deniers publics ou privés… «Diligence sera faite pour que tout détenu soit situé sur son sort », a expliqué M. Souleymane Coulibaly, Procureur Général près la Cour d’Appel. Les présentes assises ont la particularité d’être des séances publiques. L’assassinat de la Maire de Yognogo Il faut rappeler que l’assassinat du planteur Kolodougou, est survenu en juillet 2007, lorsque ce dernier était en pleine campagne électorale pour les législatives. Du coup, l’évènement a été traduit par certains observateurs comme un assassinat politique. La présente session planchera également sur l’affaire de l’assassinat, le 10 août dernier, de la maire de Yognogo ( Cercle de Koutiala )Mme Maiga salamata Dembélé. Tous les éléments de cette affaire ont été réunis pour passer au jugement. Notamment, le présumé auteur de son assassinat Soungalo Dembélé et une dizaine de personnes inculpées dans l’affaire arrivés à  Bamako. Les deux cas d’assassinat ci-dessus cités ont beaucoup retenu l’attention des Maliens. Chacun attendant que justice soit rendue. Cette session qui devait intervenir quelques semaines avant, a été plusieurs fois reportée pour des raisons de logistique.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut