Société › Actualités Société

La Fondation Salif Keita pour les albinos du Mali

Les albinos, objets de sacrifices humains Presque partout en Afrique, les albinos ont toujours été considérés comme des personnes mystiques, porteurs de richesse, de pouvoir, ou de malédiction parfois. Au Mali, ils sont très souvent considérés comme des personnes hors du commun. Ils font ainsi l’objet de sacrifices humains surtout à  l’approche des élections. Un nombre important d’entre eux sont parfois retrouvés assassinés, sans sexes ni têtes. D’autres sont vidés de leur sang et les plus chanceux, sont rasés à  cause de leurs cheveux qui, seraient un secret de prospérité. Salif Keita, un albinos pas comme les autres Né albinos, Salif Keita a beaucoup souffert de son état d’albinisme. Il s’est vu exclu de l’école quand il avait des difficultés à  suivre normalement les cours comme les autres élèves. Il était souvent pris à  parti par certains de ses camarades de classe et de quartier, raconte t-il. Alors, il s’intéressera finalement à  la musique malgré le refus de sa famille pour cet art destiné aux « non nobles ». Salif n’étant pas de la caste des griots, ses parents ne pouvaient accepter qu’il s’adonne à  la musique. Il finira pourtant par les convaincre que C’’est ce qu’il sait faire de mieux dans la vie. L’artiste se souvient encore de son enfance malheureuse émaillée d’injures, d’humiliations, de mépris. Les autres enfants de son âge, et même certains parents lui montraient sans cesse, sa différence de peau et qui faisait de lui, « un enfant de malheur ». Malgré tout, grâce à  son courage et au timbre de sa voix qui perce même les plus insensibles, le « petit blanc » du mandé, comme l’appellent certains de ses fans, à  réussi à  se faire une place à  travers non seulement l’Afrique, mais aussi et surtout dans le monde entier. Salif Keita, l’albinos est un ambassadeur de la musique Malienne, à  l’instar d’Amadou et Mariam, de Rokia Traoré ou encore Oumou Sangaré, bien qu’il les ai précédé dans ce domaine. La fondation Salif Keita pour les albinos Face à  la discrimination dont il a longtemps été victime durant son enfance, Salif met sur pied, sa fondation en 2005. Après quatre années d’exercice, la fondation a réalisé plusieurs activités en faveurs des albinos au Mali. En 2006, Salif Keita a personnellement fait don de plus de 80 millions de FCFA pour acheter des crèmes solaires pour les personnes atteintes d’albinisme au Mali. Il a acquis un terrain pour sa fondation pour y construire une école et une clinique de santé pour les albinos de Bamako. Des fonds privés et publics ont également été alloués à  l’usage au Mali pour les lotions et les lunettes de soleil pour albinos. Pour ce mois de solidarité, la fondation a bénéficié d’un don important de lots en nature. Des téléthons sont parfois organisés pour la collecte de fonds servant à  soigner les albinos et à  leur acheter le nécessaire afin qu’ils se sentent mieux face au soleil et face aux risques de cancers de peau auxquels ils sont très vulnérables. Mais par dessus tout, c’est la tolérance qu’il faut cultiver envers ces êtres humains hors du commun.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut