Culture › Musique

Amadou et Mariam : « un nez dans le visage musical mondial »

Ces deux artistes, au-delà  de leur relation conjugale, par la réciprocité de leur sensibilité, sont devenus un nez dans le paysage musical mondial. Qu’il soit long ou court, un nez est toujours plus visible que ses deux narines Depuis le début de leurs prestations musicales nationales jusqu’au prestige international qu’ils se sont forgés, J’ai toujours été un admirateur inconditionnel des créations d’Amadou et Mariam. J’ai écouté chacune de leur chanson. Mais, si je n’avais pas côtoyé ce prestigieux couple artistique, je n’aurai pu avoir la profonde source d’inspiration poétique pour versifier toutes les lettres composant ce nom mondial : AMADOU ET MARIAM. J’ai rencontré Amadou et Mariam grâce à  mes grandes et sincères relations amicales avec Madame Samaké Marie-Claire Sidibé qui est une cousine maternelle de Mariam. C’’est dans le domicile montréalais de Marie-Claire que J’ai partagé, il y a plus de 3 ans, des nourritures et des idées avec ce Couple extraordinaire. Depuis ce premier contact, à  travers nos conversations téléphonique directes et nos rencontres pendant tous leurs passages à  Montréal, le Couple et moi, nous avons été très proches jusqu’à  maintenant. à€ chacun de leurs concerts à  Montréal, non seulement je participe en tant que leur invité personnel mais, ils n’oublient jamais, étant en pleine prestation sur scène, de me lancer gentiment un bonsoir. Donc, J’ai créé ce poème en me mettant dans la peau de Amadou et Mariam pour témoigner et pérenniser cette relation de confiance et de respect entre le Couple et moi. C’’est pourquoi, J’ai décidé de publier mon œuvre dans une circonstance très significative qu’est un anniversaire de naissance pour leur dire : Merci. J’aurai souhaité que la publication de cette œuvre musicale, amicale et lyrique coà¯ncide au 15 avril, la date de naissance de la belle et douce Mariam Doumbia. Mais, le hasard a voulu que ce poème conjoint paraisse pour ce samedi 24 octobre date anniversaire de Amadou Bagayoko. Je ne veux pas que ce petit Amadou Bagayoko, mon docile captif, qui demeurera sous ma domination( attention, il est mon cousin à  plaisanterie), pense qu’il a été privilégié à  cause de la coà¯ncidence de date. Amadou et Mariam, J’espère que ce poème s’inscrira dans votre canal d’inspiration amoureuse et que votre récent album : Welcome to Mali(Bienvenue au Mali) ne sera pas votre dernière création. Cet album qui occasionne des voyages de promotion mondiale les a conduit dans quelques villes canadiennes dont Montréal, le 05 juin 2009. Entretien Dès après le spectacle, je suis allé dans la loge des artistes o๠le Couple m’a accordé cette brève entrevue : – Bonsoir, Amadou et Mariam, Vous venez de terminer votre spectacle de musique dans cette grande salle du Métropolis de Montréal, quels sont vos sentiments ? – Amadou : Bonsoir Diawara. à‡a été une belle soirée. Les gens sont venus massivement. Ils ont participé activement au spectacle par des applaudissements et des cris de joie en répétant souvent des refrains avec nous. Dans une telle ambiance, nous aussi étions très contents. – Vous avez joué plusieurs morceaux de votre nouvel album : [iWelcome to Mali ], quelles sont vos sources d’inspiration? – Amadou : Cet album, en grande partie, est fait de rythmes maliens avec des influences de blues, rock, pop… on fait un tel mélange pour universaliser notre musique. Un album dont la particularité est dans le grand nombre d’artistes invités comme Damon Albarn, Keziah Jones, K’Naan, Juan Rozoff, Chedid et autres. – Cet concert était-il la fin de votre tournée internationale? – Non, nous quitterons ici dans quelques minutes en direction des à‰tats-Unis pour aller jouer à  New-York, à  Boston, à  Philadelphie, à  Washington puis au bonnaroo festival et faire une tournée entre les villes d’Europe et d’Amériques jusqu’en fin novembre. – Merci de m’avoir accordé cette entrevue, Amadou et Mariam(celle-ci approuvait, par de courts mots et des mouvements de tête, les propos de son époux) Et le poème de l’auteur aux deux artistes

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut