Société › Actualités Société

Images au féminin : l’audiovisuel pour valoriser la femme

Cet événement a tenu à  faire un gros plan sur les ateliers Image au féminin (qui existent au niveau de l’ensemble des régions du Mali), une conférence débat, avant d’être clôturé par une grande soirée cinématographique. Dans son mot d’ouverture, Mme Dramé Kadiatou Konaré, présidente d’Image au féminin a réitéré, de vive voix, la nécessité pour les femmes en général, de servir le développement grâce à  l’audiovisuel et les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC):  » Elles constituent des moyens, de donner plus de visibilité et de notoriété à  ce qu’elles font de façon quotidienne  » Quelles politiques pour l’expression audiovisuelle des femmes ? C’est le thème du dà®ner débat et les interventions faites par les personnalités ont porté sur l’identité culturelle malienne, la place de la femme dans l’audiovisuel au Mali, la coopération internationale et genre. Le gros plan sur les ateliers Image au féminin, a permis aux femmes de Sikasso, Tombouctou et Bamako d’exposer les réalités de leurs travaux quotidiens. A noter que l’Association « Image au féminin » dispose d’une équipe d’animation oeuvrant dans l’audiovisuel. C’’est cette équipe qui a réalisé le film sur les femmes fistuleuses de l’hôpital du Point G. Un film qui a été accueilli avec beaucoup de joie et d’émotion par le public. Les manifestations « Perspectives » ont été conclues par la projection d’un film  » Le mariage des Moussons » de Mira Nair. Une série qui retrace de façon linéaire, les péripéties de l’aventure amoureuse d’une jeune indienne et d’un Noir; Rôle des TIC Parmi les nombreuses interventions, il faut signaler que, celle de la représentante de l’Agence des nouvelles technologies de l’information et de la communication (AGETIC), Mme Maiga Aissata, qui a souligné la politique d’extension des NTIC de l’Etat. Pour Mme Maiga, les NTIC constituent pour les femmes, un moyen de s’affranchir de la discrimination à  laquelle elles sont quotidiennement victimes. Oui, les TIC facilitent la participation des femmes dans divers secteurs de développement. Mme Rabia, communicatrice et chef d’entreprise, estime que plus les femmes iront vers l’audiovisuel, moins elles seront marginalisées.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut