Santé › Conseils santé

Pneumonie : une maladie oubliée, mais dévastatrice

Dans le monde entier, particulièrement dans les pays en voie de developpement, chaque année, il y a plus de 150 épisodes de pneumonies chez les enfants dont plus de 11 millions ont besoin d’hospitalisation.Cette révélation a été faite par le ministre de la santé malien, Oumar Ibrahim Touré lors de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la pneumonie. De nombreux chercheurs, professionnels de la santé, partenaires techniques et financiers, et hommes de médias écrits et audiovisuels ont aussi apporté leur éclairage sur cette maladie oubliée. Visite des laboratoires du Centre de Développement des Vaccins du Mali (CVD Mali La journée était dédiée au plaidoyer sur cette terrible maladie qu’est la pneumonie avec une visite des laboratoires du Centre de Développement des Vaccins du Mali (CVD Mali). Il s’agit des laboratoires de micro bactériologie, de biologie moléculaire, d’immunologie appliquée et de l’unité d’essai clinique. Il y eut aussi les communications de Chercheurs comme le Dr Seydou Sissoko ou le Dr Boubacar Diallo et le Professeur Samba Sow, directeur du Centre National Universitaire d’Appui à  la Lutte contre la Maladie (CNUAM). Les enfants, premières victimes Selon le Ministre de la santé Oumar Ibrahima Touré : «Â La pneumonie, considérée comme une maladie oubliée, est dévastatrice dans le monde entier, particulièrement dans les pays en voie de développement. La prise en charge de la pneumonie comprend outre l’hospitalisation, les médicaments, le transport aux centres de santé, les heures de chômage des parents et des gardiens de l’enfant. Sans oublier les dettes des parents pour faire face au traitement des enfants souffrant de pneumonie. Ce qui augmente la pauvreté. Pandémie mondiale  » La pneumonie tue plus de 4 millions d’enfants par an, C’’est-à -dire plus que le SIDA, le paludisme et la rougeole combinés. Un enfant meurt de pneumonie chaque 15 secondes. Autrement dit, nous enregistrons 5.500 pertes de vie d’enfants chaque jour dans le monde. Environ 98% des enfants qui meurent de pneumonie, vivent dans les pays en voie de développement. Et chaque fois qu’un enfant meurt de pneumonie dans les pays développés, plus de 2.000 enfants en meurent dans les pays en voie de développement », informe le professeur Samba Sow. Notons qu’au Mali, la vaccination de routine permet de prévenir la pneumonie Hib et bientôt la pneumonie à  S. pneumoniae, avec l’introduction du vaccin contre le pneumocoque dans notre programme élargi de vaccination de routine.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut