Culture › Musique

Festival du Désert : Essakane plante le décor de la 10ème édition

A travers la quinzaine touristique, Tombouctou sera, du 4 au 19 novembre prochain, sous le feu des projecteurs. Prévu du 7 au 8 janvier 2010, le Festival d’Essakane apparaà®t donc, comme le premier évènement phare de l’année (2010) qui verra la célébration du 50ème anniversaire de l’indépendance du Mali. Lors d’une conférence de presse organisée samedi dernier, au Laico hôtel de l’Amitié, le ton de la 10ème édition du festival d’Essakane a été donné par les organisateurs. Il s’agit de faire en sorte que Tombouctou soit davantage connu. Le festival d’Essakane, par sa maturité, a gagné tous les galons du professionnalisme. Paix et désenclavement Cette 10ème édition s’effectuera sous le faisceau de 2 thèmes, à  savoir, le renforcement de la paix, et le désenclavement. Les organisateurs ont à  C’œur de prouver à  l’opinion nationale et internationale, que le nord du Mali connaà®t une stabilité réelle, et qu’il est bien fréquentable, même si des événements l’ont quelque peu troublé. l’innovation majeure est que la présente édition associera une crème de musiciens triés sur le volet. Les artistes qui viendront des cinq continents, ont des talents reconnus et admirés, a dit le président de l’Assemblée régionale de Tombouctou, Mohamed Cissé. l’évènement qui se tiendra du 7 au 8 janvier 2010, est précédé du lancement de la saison touristique et de la rentrée culturelle, les 4 et 5 janvier. Essakane : valoriser le tourisme au Nord La soirée de lancement du festival a enregistré en plus des ministres de la culture et du tourisme, Mohamed El Moctar, et N’Diaye Bah, la présence du ministre de l’Equipement et des transports, Hamed Diane Semega, désigné comme parrain de cette 10ème édition du festival d’Essakane. Pour Ansar Manny, promoteur du festival, la présence des membres du gouvernement se justifiait car le festival a un impact culturel et touristique. «Â Il serait absurde d’organiser ce festival sans associer les premières autorités du pays ». Hamed Diane Semega, parrain de la 10è édition Pour sa part, le ministre Semega n’a pu contenir sa satisfaction quant au choix porté sur lui pour parrainer la 10ème édition du festival d’Essakane. Ainsi, dit-il, l’honneur qu’on lui fait de parrainer la présente édition entre dans le cadre d’une solidarité gouvernementale. Il a signalé qu’il ne regrette pas de parrainer un festival dont la notoriété est avérée, et qui a su captiver l’intérêt de milliers de personnes. «Â Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour mériter cette confiance placée en moi ». Et le ministre d’ajouter que le transport est un secteur vital pour le tourisme. Il y a une complémentarité entre les deux secteurs. A noter que la conférence de presse a été suivie d’un dà®ner gala. Il faut rappeler que le dernier festival d’Essakane a enrégistré plus de 15 000 visiteurs étrangers.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut