Économie › Actualités Économie

Lutte contre la déforestation : Une boulangerie solaire à Bougoula

Partenariat Mali Folk Center… Cette boulangerie est le fruit d’un partenariat entre Mali Folkcenter, le Rotary club international et l’Ong finlandaise Dodo. Ces organisations se sont donnés la main pour appuyer les femmes de la coopérative Sinsinbere qui œuvre pour la préservation de l’environnement. Sinsinbere lutte contre la déforestation par des activités génératrices de revenus. La coopérative forme les femmes dans la fabrique de beurre de karité, de savon. Cela évite qu’elles coupent du bois pour se procurer des revenus. Lors de la cérémonie d’inauguration de la commune, Zan Coulibaly a assuré que dans sa commune la coupe de bois pour produire du charbon destiné à  la vente est formellement interdite. Cette boulangerie s’inscrit donc dans cette logique en évitant d’utiliser le bois pour fabriquer le pain et les gâteaux. Réduire la déforestation Le président de l’ONG Mali Folkcenter Bourama Togola a expliqué que l’exemple de la boulangerie solaire de Bougoula doit être suivi par les grandes fabriques de pain de la capitale qui fonctionnent pour la plupart avec du bois. Pour lui, cette initiative fait partie des actions locales qui peuvent avoir des impacts globaux. Bourama Togola a rappelé que son Ong a noué des relations avec cette communauté depuis 2000 quand elle a constaté que les gens d’ici sont attachés à  la sauvegarde de l’environnement. Abordant la question de la lutte en faveur de l’environnement au plan mondial, le président de Mali Folkcenter a indiqué que l’environnement est global. Selon lui, les pays riches ne doivent paspenser qu’ils se débarrasseront de leurs déchets en nous vendant leurs vieilles voitures et leurs vieux appareils électroménagers. La présidente des femmes de la coopérative Sinsinbere n’a pas tari d’éloges pour l’Ong Mali Folkcenter qui leur a permis d’apprendre des activités génératrices de revenus. Préserver l’environnement Le ministre de l’Environnement et de l’Assainissement Pr Tiémoko Sangaré a expliqué le lien entre la boulangerie et l’environnement. La fabrication de pain étant grosse consommatrice de bois, elle contribue à  la déforestation. «Beaucoup de boulangeries fonctionnent avec du bois prélevé sur nos forêts», a constaté le ministre Sangaré tout en louant l’exemple du four solaire de Bougoula. Le ministre Sangaré a rappelé ensuite que le monde entier suit les préparatifs de la conférence mondiale de Copenhague sur le changement climatique. «Tout le monde est d’accord aujourd’hui que l’action de l’homme contribue au réchauffement climatique», a-t-il assuré. Pr Tiémoko Sangaré a promis ensuite que son département accompagnera toutes les initiatives de ce genre. «Vous exportez du beurre de karité au Japon. Je souhaite que dans l’avenir vous fassiez des investissements sans avoir besoin de l’appui des partenaires extérieurs», a souhaité le ministre Sangaré. Le four solaire a coûté environ 11 millions de Fcfa. En plus du pain, il peut fabriquer des gâteaux de diverses formes. Le temps de cuisson n’atteint pas 1 heure. La boulangerie peut transformer plus de 50 kg de farine par jour. De quoi approvisionner les populations de la commune rurale de Bougoula en pain et petites friandises. Source : Ministère de l’Environnement et de l’assainissement

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut