Société › Actualités Société

Banditisme à Bamako : les vols de motos à main armée se multiplient

Ils sont d’abord passés dans cette famille vers 3 heures du matin pour prospecter les lieux lorsque l’un d’entre eux a réussi à  s’infiltrer dans la cour pour voler une moto jakarta. Après s’être rendu compte de son succès, il a fait appel à  ses complices pour revenir sur les lieux, puisqu’en sortant il s’est aperçu que deux autres motos étaient là  et pouvaient être enlevées, mais il fallait cette fois prendre des dispositions pour ne pas tomber dans les bras des quatre gardiens qui dormaient devant la cour en cette période de froid. C’’est ainsi que deux des 5 voleurs ont pris position aux extrémités des carrés pour faciliter aux trois autres l’opération. Au voleur ! C’’est en exécutant leur plan que l’un des gardiens s’est naà¯vement réveillé pour constater la visite tardive de ces hôtes indésirables. Sory Tangara est le nom de ce gardien qui n’a pas pris le soin de réveiller les trois autres puisqu’il ne se doutait de rien. Pendant qu’il tentait de demander à  l’un des voleurs les raisons de leur présence sur les lieux, ce dernier lui pointa illico un pistolet. Terrorisé par la menace de ces visiteurs indésirables, Sory Tangara a préféré observer le silence tout en cherchant à  identifier le visage du braqueur. Bilan de l’opération : 2 autres motos jakartas volées donc 3 au total. Complicité voleurs-gardiens Après leur départ, Sory Tangara explique qu’il a immédiatement tenté de réveiller ses collègues mais les voleurs étaient loin et avaient emprunté différents chemins pour éviter de se faire prendre. Informés de ce fait, nous nous sommes rendus sur place pour constater que les victimes n’ont pas daigné informer la police. Selon les témoins, la deuxième réponse pourrait être la bonne. Qu’à  cela ne tienne, l’une des motos était complètement vide de carburant selon le témoignage de celui qui l’a garé cette nuit. Alors comment ont-ils pu rouler cet engin sans essence ? Pourquoi ces quatre gardiens dormaient ils en harmonie même si les portes sur lesquelles ils devraient veiller étaient ouvertes ? Malgré toutes ces interrogations, ni les voleurs, ni leurs complices ne seront inquiétés puisqu’ils sont tombés sur une famille riche qui serait à  l’abri des soucis pour s’acheter d’autres engins à  chaque fois qu’elle sera victime de vol. En cette période de fête, d’autres opérations nous ont été signalées à  travers la capitale. Alors un conseil, si vous êtes de Bamako et que vous possédez une moto, soyez prudents;

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut