Dossiers › Dossiers

Sites touristiques du Mali : les merveilles de la région de Kayes

Le Fort de Médine Haut lieu de l’histoire de la pénétration coloniale française, le Fort de Médine, occupe les hauteurs de la ville de Médine, à  12 Km de Kayes, sur la route de Diamou. Beau village Khassonké situé au bord du fleuve Sénégal, Médine, construite en 1810 par Hawa Demba Diallo, fut la capitale du royaume du Khasso Dembaya. Selon nos sources, en 1855, C’’est Faidherbe lui-même qui aurait choisi le Fort de Médine afin de protéger le village des attaques d’El Hadj Oumar, l’homme qui tenta d’islamiser le royaume bambara du Mali. Aujourd’hui le Fort tombe en ruine mais la visite de Médine est constante. Et pour cause, le village qui domine le fleuve Sénégal est l’un des plus beaux sites de la région. Qu’à  cela ne tienne, le site demeure un haut lieu de pèlerinage touristique. Des festivals y sont organisés pendant tous les moments de l’année. Félou, ses chutes et son barrage à  venir Les chutes de Felou se trouvent à  hauteur du village de lontou, à  4 km de Médine. Ici, les français avaient construit une centrale électrique qui alimentait la ville de Kayes depuis 1926. l’intérêt touristique réside dans la beauté naturelle du site. Le paysage fabuleux est à  visiter de préférence en période sèche pour apprécier le scintillement des masses rocheuses sur l’eau. Sur ce site, le touriste peut décrypter un monument qui indique la date d’arrivée des colonisateurs en septembre 1855. Les Chutes de Gouina sont quant à  elles situées à  une centaine de kilomètres au Sud-Est de Kayes. Selon certains touristes, les Chutes de Gouina sont encore plus spectaculaires que celles de Félou. Bafoulabé et environs En bambara, Bafoulabé signifie « rencontre de deux fleuves ». à€ 90 km, sur le Bafing, se trouve le barrage hydroélectrique de Manantali. Le réseau hydrographique comprend également des rivières, des marigots et des mares. La zone est favorable aux excursions en pirogues, les plages aux sables fins accueillent le visiteur, la corniche sauvage et les rapides de Kolé à  25 km, puis les chutes de Billy. Les deux rivières Bafing et Bakoye se rejoignent ainsi pour former le fleuve Sénégal. Le climat est de type sahélien avec une alternance saison froide de novembre à  février, et saison chaude de la mi-février à  la mi-juin et une saison des pluies (hivernage) de juin en octobre. La pluviométrie moyenne annuelle est de 900 mm. Comme attraits touristiques de la région de Kayes, il faut également citer le Tata d’El Hadj Oumar Tall à  Koniakary, la réserve du Bafing, le Barrage hydroélectrique de Manantali etc… De nombreux lieux qui font toute la beauté touristique mais aussi historique de la région de Kayes. A découvrir d’urgence ! Investissements économiques Ils sont légions et sont l’œuvre des pouvoirs public, opérateurs privés et partenaires au développement. A coté des investissements privés, la cité touristique de Kayes constitue aujourd’hui le théâtre d’opérations ou convergent des projets de développement tels que la restauration de monuments historiques, le renforcement des capacités des acteurs locaux intervenant dans le tourisme, le commerce, les échanges de marchandises. La rénovation du Pont de Kayes et l’aménagement du barrage hydro-électrique de Félou est l’un de ces projets d’envergure auquel le gouvernement du Mali s’est engagé. Tout récemment a eu lieu la pose de la première pierre du barrage en présence de nombreux chefs d’états. Kayes est sans nul doute un pôle stratégique du développement économique du Mali.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut