Politique › Politique Nationale

Visite du président ATT au Qatar : une coopération à redynamiser

Cette visite s’était alors soldée par un accord cadre signé au mois de Mai de la même année. Depuis, des coopérations bilatérales s’en sont suivies. Dans les domaines touristiques et commerciaux en particulier. Délégation Malienne ATT est accompagné par les ministres des affaires étrangères, Moctar Ouane, de l’agriculture, Alassane Ag Aghtam, de l’environnement, Tiémoko Sangaré, mais aussi de l’industrie et du commerce Ahmadou Abdoulaye Diallo. Le Qatar, ce petit pays d’environ un million d’habitants est immensément riche. Le revenu annuel par tête d’habitant est le plus élevé de la zone : plus de 20 000 dollars (plus de 10 millions Fcfa. Le Qatar doit sa richesse à  son sous-sol riche en ressources naturelles dont le pétrole et le gaz. Avec un potentiel énergétique immense en réserves de gaz après la Russie et l’Iran. Pour les Qatari, il s’agit de faire de cet état du golfe arabique une puissance économique et culturelle. En témoigne le Bahrein, Doha ou encore Dubai ses voisins proches. Riches, ces émirats attirent les investisseurs et sociétés étrangères, dont les Maliennes bien entendu, raison pour laquelle de nombreux opérateurs économiques mais aussi culturels accompagnent le Président. Le Mali constitue donc pour ce petit Etat arabique, un vaste terrain d’investissement. Son espace de prédilection serait le commerce, le transport et surtout le tourisme. Nul n’ignore que le Mali a d’énormes potentialités touristiques, culturelles et minières. Plusieurs secteurs à  dynamiser Les chefs d’entreprise qui sont de la délégation Malienne en profiteront de ces échanges pour venter les potentialités de notre pays. Le commerce n’est pas le seul secteur d’investissement. l’agriculture et l’environnement sont de domaines à  explorer. Surtout le coton malien qui connaà®t d’énormes difficultés en ce moment. C’’est l’occasion pour ses acteurs de trouver une issue de sortie de crise. Les opportunités de coopération bilatérale sont nombreuses : le tourisme, le transport aérien, le commerce, les mines également. Concernant les mines. Notre pays occupe le 3e rang en Afrique. Le terrain est surtout occupé par les Angolais et les Suds-Africains. C’’est l’occasion pour le Qatar de s’introduire dans ce milieu générateur de revenus certains. Calendrier de la visite Le président est avec son épouse Mme Touré Lobbo Traoré. Dans la capitale du Qatar, le chef de l’Etat a pris ses quartiers à  l’hôtel Sheraton. Le président Touré avait été accueilli à  sa descente d’avion à  l’aéroport international de Doha par le ministre qatarien de la Culture, Hamad Bin Abdel Aziz Al Kawary. Il a ensuite été reçu par l’émir, son altesse le Cheick Hamad Bin Khalifa Al-Thani. Après l’exécution des hymnes nationaux et la présentation des deux délégations, les deux chefs d’Etat ont eu un entretien en tête à  tête d’une quinzaine de minutes avant le déjeuner officiel que l’émir a offert en son palais. Cette visite va certainement renforcer une coopération encore embryonnaire mais prometteuse entre les deux pays. Les jalons de cette coopération avaient été posés dans un accord cadre signé entre les deux pays le 18 mai 2002.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut