Économie › Actualités Économie

Le Forum des Investisseurs de la Diaspora Malienne (FIDIMA) s’ouvre demain

Dans le cadre du lancement du 1er Forum des investisseurs de la diaspora malienne (FIDIMA), une cérémonie a été organisée hier au siège de DFA communication, sous la présidence du ministre des maliens de l’extérieur, Badra Alou Macalou. Impliquer la diaspora l’objectif de ce Forum est d’impliquer les investisseurs potentiels du monde des affaires à  l’identification des problèmes liés à  l’investissement de la diaspora malienne et à  la formulation des stratégies à  même d’insuffler une dynamique nouvelle dans l’approche et le traitement de cette question. Prévu les 11, 12, 13 décembre prochain à  Bamako, le FIDIMA, réunira les investisseurs potentiels de la Diaspora, les anciens maliens de l’extérieur qui ont déjà  investi à  l’extérieur ou à  l’intérieur, et les structures techniques des départements ministériels chargés de la promotion des investissements et de l’encadrement des affaires au Mali. Autour du thème : Comment capitaliser l’investissement des Maliens de la diaspora. «Â Nous nourrissons le ferme espoir que de l’échange entre ces différentes parties, sortiront des propositions concrètes à  même de stimuler l’investissement des maliens de l’extérieur », a signalé le ministre Macalou. Et mieux, «Â cet évènement va constituer un tournant décisif dans les relations entre notre diaspora et leur pays d’origine ». s’il y a une expression sur laquelle, le ministre Macalou a insisté, C’’est que les migrants maliens constituent de véritables bailleurs de fonds de l’Economie nationale. Un environnement institutionnel favorable Le Gouvernement de la République du Mali a exprimé à  de nombreuses occasions son intérêt pour sa diaspora. Ce qui explique la création d’un riche éventail institutionnel en faveur de la diaspora. La diaspora malienne venant seulement de la Région de Kayes et vivant en France contribue au développement du pays avec un apport financier annuel de 160 milliards de F CFA. La récente étude faite par la Banque africaine de développement (BAD), indique que le total de flux financier en provenance des maliens de l’extérieur se chiffrerait à  environ 300 milliards de F CFA par an, soit 79% de l’aide publique au développement du Mali. Toutefois, force est de constater que le volume des investissements productifs réalisés par les maliens de l’extérieur est insignifiant. Et pour cause, l’essentiel des transferts d’argent sont destinés à  l’entretien de la famille. Orienter les transferts de fonds des migrants Bien au delà  des échanges, le Forum sera l’occasion de faire connaà®tre les Entreprises qui appartiennent à  des maliens de l’extérieur. Et ce, qu’ils aient investi à  l’intérieur ou l’extérieur du Mali. «Â La découverte de ces Entreprises et de leurs produits, outre qu’elle constituera une source de fierté, une source d’émulation pour les autres Maliens de l’extérieur qui ont la capacité d’investissement », a indiqué Badra Alou Macalou. Pour Badra Alou Macalou, le Programme de développement économique et social (PDES), donne à  la diaspora malienne, un rôle et une place de choix dans le processus de développement du Mali. Booster l’investissement ! Juste après le ministre, l’intervention de Abdoul Karim Koné, chargé de communication du Ministère des maliens de l’extérieur, a consisté à  la présentation du vaste support de communication et des offres de sponsoring du FIDIMA. Derrière l’idée de booster l’investissement de la diaspora, se cache l’enjeu pour le Mali, d’accélérer son développement économique afin que son marché du travail puisse absorber les très nombreux chômeurs, qui pourront bénéficier de ces investissements. Le FIDIMA sera meublé entre autres, par des atéliers-débats, un salon de partenariat, une foire exposition des maliens de l’extérieur, une visite d’entreprises etc…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut