Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

‘’Bintou Wèr蒒 et l’Opéra du Sahel : un spectacle panafricain à Bamako

Un opéra contemporain africain La première saison s’est tenue en 2007 et Bamako fut la première à  l’accueillir. Elle a enregistré la participation d’environ 80 comédiens africains, et le rôle principal est détenu par une jeune malienne, originaire de la région de Ségou Djénéba Koné. Le spectacle a coûté 188 millions de FCFA, selon le directeur artistique Mr Idrissa Ly. Opéra contemporain, il relate avec douceur, la pénible traversée du désert d’une caravane d’africains en route pour l’Europe, leurs rêves et espérances. Les comédiens de part leurs talents et la simplicité dans le jeu, amènent les peuples d’Afrique et de sa diaspora, à  un esprit critique face aux risques et dangers de l’immigration. Dans ce spectacle, se mêlent chants Ouolofs, Bambaras et Malinkés en parfaite symbiose avec les instruments traditionnels africains tels que le kamalé n’goni, la kora et autres percussions. La 2e saison de ‘’Bintou Wèrè » La jeunesse déboussolée, ne croit plus aux promesses du destin. Elle est prise aux pièges des calamités naturelles, des guerres et des dictatures. Lasse, elle décide de partir à  l’assaut des murs qui séparent le sahel de l’Europe. Bintou Wèrè qui est un ex-enfant soldat, attend un enfant naturel. Elle décide de franchir les barrières qui protègent les frontières entre le Maroc et l’Espagne, en compagnie de plusieurs autres candidats à  l’immigration. Ainsi, ceux qui empruntent le chemin de l’exil, croisent ceux qui reviennent et se lancent des défis à  travers des chants. Et C’’est parti pour un magnifique opéra à  la sauce africaine o๠une multitude de langues des 4 coins du continent s’entremêlent. Origine de l’opéra du Sahel l’idée d’un Opéra au sahel, vient du défunt prince Klaus des Pays Bas. Venant passer ses vacances au mali, le prince klaus s’est laissé charmer par la simplicité et en même temps, la richesse de la diversité africaine et malienne en particulier. C’’est ainsi qu’il émettra l’idée d’un opéra Africain. Fait par et pour les africains. Il commence alors à  développer son idée qu’il ne pourra malheureusement pas mener à  terme, puisqu’il mourra entretemps. Néanmoins, son rêve se concrétisera grâce à  son épouse et à  la fondation qui porte son nom. Un casting pas comme les autres l’un des chefs d’orchestre et professeur au conservatoire de Bamako, Massamou Wélé Diallo explique que le casting de l’opéra du sahel a été réalisé dans plusieurs pays du continent : Au Sénégal, au Mali, en Guinée Conakry, au Burkina Faso, en Guinée Bissau, au Niger, au Maroc, en Côte d’Ivoire et au Congo. Pour le Mali, signalons que les artistes ont été sélectionnés dans toutes les régions du pays. Toute une palette de danseurs, chanteurs et comédiens se retrouvent dans ce spectacle multiculturel et multiracial. Massamou souligne que le spectacle a été mis sur pied, à  partir d’un simple livret. Ainsi, l’esprit de créativité des uns et des autres à  fait le reste avec la musique, les chants et danses. Spectacle à  ne pas rater ce vendredi au Palais de la culture Amadou Hampâthé Bâ de Bamako.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut