Politique › Politique Nationale

La victoire de Moussa Mara annulée par la Cour suprême

Les causes de l’annulation de ces élections Selon de sources concordantes, ce sont les partis du Rassemblement Pour le Mali (RPM) et une liste indépendante soutenue par le Mouvement citoyen qui ont introduit des requêtes auprès du tribunal administratif de Bamako aux fins d’annuler les élections dans cette commune pour fraudes massives liées notamment au fait que des électeurs n’avaient pas leurs noms sur la liste électorale. Les demandeurs de la requête ont été suivis par le juge qui a purement et simplement annulé les élections en commune IV du District de Bamako. C’’était un jeudi 30 juillet 2009. Mécontentement dans le camp Mara Mécontents de cette décision de justice, les partisans de Moussa Mara avaient demandé un recours auprès de la Section administrative de la Cour Suprême. Et avaient eu gain de cause pour annuler la première décision de ce tribunal administratif. C’’est donc la cour suprême qui a statué à  nouveau sur la requête du parti RPM, aidé par les partis politiques. En conclusion, la cour aurait constaté des irrégularités électorales en commune IV. Cela qui veut dire que si les choses s’étaient passées normalement, Moussa Mara ne devait pas prendre part au scrutin du 26 Avril. En bref, ces élections n’ont pas été transparentes d’o๠l’annulation de la victoire du jeune maire de la commune IV. La grogne de la jeunesse en commune IV « Sans Moussa Mara, pas de maire en commune IV ! » martèlent les jeunes du camp Mara et que nous avons rencontré au quartier Général de Moussa Mara à  Hamdallaye ce matin. Déçus et désespérés, les jeunes sont en colère après avoir appris cette annulation. Abdoulaye Sidibé, l’un des jeunes espère que Mara va remporter la victoire lors de la nouvelle élection. Ils (femmes et jeunes) sont nombreux à  penser que Mara a été victime d’une injustice arguant qu’au Mali, les élections n’ont jamais été transparentes. Du côté des requérants, on espère qu’il n’en sera rien et que de nouvelles élections auront lieu et pourraient permettre au RPM d’IBK et à  ses alliés politiques de reprendre leur fauteuil de maire. A signaler que le jeune maire et son équipe avaient commencé à  poser des actes dans la commune IV et plusieurs initiatives telles que l’instauration des tenues scolaires, la fermeture des chambres de passes, la relance de l’emploi dans la commune etc.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut