Économie › Actualités Économie

Tourisme : N’diaye Bah continue sa campagne de promotion

Sauver coûte que coûte la saison Le ministre tient absolument, à  sauver cette saison touristique qui est le seul moyen pour les ressortissants des régions de Gao, Tombouctou et Kidal, de vivre. La semaine dernière déjà , il avait entamé cette campagne d’information sur la promotion du tourisme. Il assure que «Â les touristes peuvent venir en toute sécurité aux différents festivals que nous organisons au Nord Mali. » Quand le kidnapping crée l’inquiétude Rappelons que le 25 novembre dernier, l’enlèvement de l’humanitaire français Pierre Camatte, avait amené les ambassades française, britannique et américaine, à  demander un retrait pur et simple de leurs compatriotes du nord Mali. Cependant, le ministre estime que l’enlèvement n’a fait qu’accentuer la pression de la France qui, il faut le dire, avait demandée ce retrait, bien avant. Désinformation médiatique Le ministre déplore «Â les médias internationaux aient fait des interprétations abusives, sur la sécurité dans cette zone. » Il signale que le Nord regorge d’un immense potentiel et attire plus de 30.000 visiteurs internationaux par an. Avec des retombées économiques chiffrées à  plus de 6 milliards de FCFA. Par ailleurs, le ministre de la culture et non moins ressortissant du Nord, Mohamed El Moctar estime qu’«Â il n’y a pas d’acte posé au nord, sans que les notabilités soient au courant. Nous sommes conscients qu’au moins un membre de la famille de chacun d’entre nous, est complice des Salafistes. Puisque, s’il n’y a pas de complicité, ceux-ci ne peuvent opérer au Nord. Ils ne connaissent pas assez bien les coins et recoins du désert. Il faut se ressaisir et ne pas toujours tout miser sur l’argent.» Il précise que l’Etat ne peut combattre efficacement le terrorisme, sans l’implication des habitants eux même. Et N’diaye Bah d’expliquer : « les campagnes d’intoxication ont débuté il y a deux ans. Et, l’enlèvement du français n’a servi que de prétexte. » Le Nord bientôt désenclavé Le ministre affirme que Gao, Tombouctou et Kidal seront bientôt désenclavés. Cependant il déplore le fait que « à  chaque fois que les festivals approchent, les français font tout pour empêcher leurs tenues, en créant des vagues d’inquiétude au sein de la population et des potentiels touristes. » Les festivaliers rassurent Tous les présidents et présidentes des festivals du Nord, étaient présents à  la rencontre. Ils n’ont pas manqué d’affirmer et de confirmer la tenue de leurs évènements. « La sécurité sera bel et bien garantie avec l’implication personnelle de l’Etat malien et de tous les nordistes. Que les touristes viennent sans crainte, ils ne le regretteront pas. La fête sera belle et sans aucun problème comme le souhaitent certains. », clamaient-ils ensemble. Espérons que l’affluence soit aussi grande que les éditions précédentes et que ce fâcheux incident ne vienne pas ternir l’image de notre beau pays et des belles architectures et merveilleux festivals au Nord. Vive le tourisme au nord et bravo aux organisateurs qui tiennent bon malgré l’adversité.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut