Politique › Politique Nationale

Espace d’interpellation démocratique : Pour l’expression populaire

L’EID est institué en 1996 Crée en 1994, l’Espace d’Interpellation Démocratique (EID) est institué au Mali par le décret n°96-159 du 31 mai 1996. C’’est un forum annuel qui a pour objectif d’informer l’opinion publique nationale et internationale sur l’état des droits de l’homme en République du Mali, contribuer de manière active et pédagogique à  la réalisation d’une culture démocratique nationale et d’impulser de façon significative la politique de promotion et de protection des droits et libertés des citoyens. Il permet aux citoyens d’interpeller directement les pouvoirs publics à  travers le gouvernement, sur les actes qu’ils jugent attentatoire à  leurs droits fondamentaux. Hommage rendu à  la Hollandaise Gerty Hesseling Le début des travaux a été une marque de reconnaissance à  l’endroit de celle qui a été pendant des années membre du jury d’honneur. Il s’agit de la Hollandaise Gerty Hesseling arrachée à  l’affection des démocrates maliens. Elle a été élevée à  titre posthume au rang de Chevalier de l’ordre national du Mali. Son mari, Gérard Swete, son mari a reçu la médaille et n’a pas tari  d’éloges à  l’endroit des décideurs maliens d’avoir pensé à  son épouse qui aimait tant le Mali. Cette année 68 interpellations reçues Cette année, la commission de dépouillement a reçu au total 68 interpellations. 19 sont retenues pour être lues, 28 pour suite à  donner et 27 rejetées. 16 départements font l’objet d’interpellation. 12 ministres ont répondu directement car leurs interpellations sont lues. Le Ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales était en tête avec 6 interpellations suivi du Ministère de la justice avec 5. ces ministres des différents départements interpellés se sont vite pointés pour répondre, chacun en ce qui le concerne. Une occasion pour le ministre de faire le bilan de l’édition dernière. le ministre de la justice, Maharafa Traoré a rappelé que 121 interpellations ont été reçues, 16 interpellations ont été retenues «Â pour être lues », 24 interpellations ont été retenues «Â pour suite à  donner », 71 interpellations ayant fait l’objet de rejet. Les contributions étaient au nombre de 10. A noter qu’ à  sa création en 1994 l’Espace d’Interpellation Démocratique se situe dans le cadre de la promotion et de la protection des droits de l’homme, qui trouvent leur fondement dans la Déclaration  Universelle des Droits de l’Homme, dont notre pays qui a célébré le soixantième anniversaire l’année dernière. Le jury d’honneur est composé de 9 membres dirigés par l’ancien Premier ministre Modibo KEITA. Consolider la démocratie Le ministre de la justice Maharafa Traore dans son intervention s’est félicité des avancées enregistrées dans la diligence des dossiers dans les différentes juridictions. Pour sa part, le chef du gouvernement, Modibo Sidibé a relevé que l’EID est un véritable instrument de consolidation de l’Etat de droit.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut