Société › Éducation

Programme AMPPF : Plus de 2 milliards de francs pour la santé de la reproduction

Ce mardi a eu lieu le lancement du Programme de coopération entre l’Ambassade des Pays-Bas et l’Association Malienne pour la Protection et la Promotion de la Famille (AMPPF) La cérémonie était présidée par Madame Touré Lobbo Traoré, Première Dame du Mali, Présidente de la Fondation pour l’Enfance en présence de l’Ambassadeur du Royaume de Pays-Bas et les membres du gouvernement. Prélude au lancement Pour célébrer ce vaste programme de 4 ans (2008-2012), financé à  hauteur de 2 milliards 600 millions de francs CFA, l’AMPPF a organisé plusieurs activités. Il y a eu dimanche 13 décembre 2009, un match de football entre les jeunes garçons du Mouvement d’Action Jeunes (MAJ) de l’AMPPF et ceux du Réseau national des jeunes du Mali, ensuite le football féminin entre les femmes du camp de garde et celles de la CAFO. Ces compétitions se sont déroulées sur le stade de la commune 3, près de l’AMPPF. Il y eut ensuite une conférence de presse animée par l’AMPPF et l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas dans la salle de conférences du ministère de la santé, le lundi 14 décembre 2009. Sous les notes musicales de l’Ensemble Instrumental du Mali et les vocalyses de la Cantatrice Assan Kida, ce programme a été lancé. Après le décor planté par le réseau des communicateurs traditionnels regroupant une poignée des griots, le maire de la commune III a souhaité la bienvenue au public. La présidente de l’AMPPF, visiblement enchantée, a remercié les donateurs pour ce geste à  leur endroit avant de leur assurer une bonne utilisation de cette somme pour la santé de la reproduction. l’ambassadeur de son coté a réaffirmé que leur gouvernement restera engagé pour le bien-être de la famille La première Dame à  l’honneur Heureuse d’être associée à  cette cérémonie, Mme Touré Lobbo Traoré, première dame du Mali en «Â grand Dakar » a salué l’AMPPF, pour les actes significatifs qu’elle pose depuis une quarantaine d’années. Selon elle à  travers ce programme, il est impérieux de faire comprendre à  leurs frères et sœurs par l’information, l’éducation et la communication, qu’une croissance non maà®trisée de la population, crée de sérieuses contraintes pour le développement économique et social d’un pays. «Â Il s’agit d’expliquer qu’il existe des liens directs, entre la dégradation de l’environnement, le réchauffement climatique, la paupérisation des villes et la croissance d’habitats spontanée » explique t-elle. Un sketch du groupe N’gnogolon sur la planification a marqué l’événement et le ballet des jeunes de l’AMPPF a tenu le public en haleine. Sans oublier la remise d’un diplôme de reconnaissance à  Mme Touré Lobbo Traoré, et à  l’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas et de la Présidente de l’APPF. L’après-midi, un cross-country entre scolaires filles et garçons sur le terrain de l’AMPPF, a eu lieu, suivi d’une fête avec des artistes très prisés comme Mabara Soumano, Assan Kida, Master Soumi, Tonton Idriss Mini Kassé, etc… Qu’est-ce que l’AMPFF ? Il faut souligner que l’AMPPF est une organisation non gouvernementale à  but non lucratif, créée le 3 mars 1972. Elle est pionnière en matière de santé maternelle et infantile, et en planification familiale au Mali. Depuis près de quarante ans, elle contribue à  améliorer la qualité de la vie de la famille et des individus, en milieux ruraux et urbains. l’Association a comme vision :  » Une société malienne dans laquelle chaque individu, chaque famille, connaà®t et exerce librement et pleinement tous ses droits en matière de santé sexuelle et reproductive, et protégé du VIH/SIDA ». La mission de l’AMPPF consiste à  Âœuvrer à  l’amélioration des conditions de vie des populations, à  travers des services de qualité fournis dans les domaines de la planification familiale, de la prévention et de la prise en charge du VIH/SIDA, de la maternité sans risque à  travers la prévention et la prise en charge des complications liées aux avortements provoqués. Egalement les besoins des adolescents en matière de sexualité et le plaidoyer en faveur de la santé sexuelle y compris les mutilations génitales féminines et autres violences faites aux femmes.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut