Idées › Éditos

Possibilité d’un vaccin contre le SIDA : l’Afrique meurtrie

Possibilité d’un vaccin anti SIDA l’Afrique est le continent le plus vulnérable au VIH Sida. Les moyens manquent terriblement à  nos pays, pour faciliter l’accès aux anti-retro-viraux à  cette population se trouvant sous le seuil de pauvreté. La possibilité de trouver un vaccin anti SIDA sera d’un grand soulagement pour les africains. Puisqu’ils sont les souffre-douleurs de ce fléau qui mine nos sociétés. Trouver un vaccin arrange-t-il tout le monde ? Est-ce vraiment dans l’intérêt des occidentaux de trouver un vaccin ou un médicament qui guérira du SIDA ? Vaste question quand on imagine les milliards que génèrent les campagnes de lutte contre la maladie. Avec les préservatifs qui constituent une énorme porte entrée d’argent. Sans oublier les spots publicitaires. A cela s’ajoutent les organisations non gouvernementales pour la lutte contre le SIDA. Signalons qu’elles sont présentent dans tous les pays africains et bénéficient tous les ans, de subventions de la part de mulitples bailleurs de fonds. En plus des différents ministères de santé des pays africains qui eux, bénéficient non seulement de l’aide de leurs gouvernements, mais aussi de dons permanents des partenaires techniques et financiers. Sur le dos de la population. C’’est toute une chaine alimentaire qui vit sur le dos de populations qui n’ont aucune issue de sortie. Et si un vaccin ou un médicament venait à  être trouvé pour mettre fin à  la pandémie, tous les financements en faveurs de la maladie, s’arrêteraient. Cela ferait sans aucun doute, une perte énorme pour ceux qui font leur beurre sur la lutte contre la maladie. Alors, les occidentaux, encore moins les africains, ne trouveront l’aiguille sur laquelle est posé leur pied, comme l’affirme un adage. Aucune solution ne sera trouvée. La solution en Afrique ? Au cas o๠le vaccin contre le SIDA venait à  être découvert en Afrique, il est certain que nous sortirons de la misère et de la dépendance envers l’extérieur. Depuis plus d’une vingtaine d’années déjà , certaines sources affirment que le remède contre le SIDA avait été découvert au Ghana. Notre ami ghanéen aurait été liquidé en douce, après avoir été traité de malade mental. Les résultats de ses recherches, sont quelques part dans des tiroirs cachés. Ce seraient les occidentaux qui l’ont tué comme s’accordent à  le dire beaucoup d’africains. Si l’on avait laissé à  ce monsieur, la possibilité d’approfondir ses recherches, nous ne serions plus dans notre situation actuelle. Il n’est pas impossible qu’un africain puisse un jour trouver le remède sur le continent, mais cela sera vraiment difficile. Entre temps, le dernier rapport de l’ONUSIDA stipule qu’un vaccin test est prévu pour dans 3 à  5 ans. A quand une solution pour freiner le carnage engendrée par cette maladie qui fait des ravages partout dans le monde. Aussi bien en Afrique, en Asie, en Europe, qu’en Amérique.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut