Sport › Football

Les Aigles du Mali au Qatar : Le dernier virage avant la Can 2010

Devant se dérouler du 10 au 31 janvier prochain en Angola, la Can 2010 mettra aux prises 16 équipes de haut niveau. Ainsi, dans la foulée de la préparation de la compétition, les autorités sportives du Mali ont initié des matchs préparatoires à  l’issue desquels, ils estiment le Mali prêt pour s’illustrer dans la compétition. Ainsi, ils ont jeté leur dévolu sur l’équipe nationale du Qatar, de la Corée du nord, et de l’Iran. Le match contre les Pharaons d’Egypte (qui n’est encore confirmé) se situe également dans ce cadre. Avec ses différentes affiches, l’occasion est, tout au moins, opportune pour les aigles d’affûter leurs armes pour affronter les équipes retenues pour la Can 2010. En effet, le public sportif malien attend de son équipe des résultats tangibles lors de cette compétition sportive phare de l’Afrique. Faut-il le rappeler, les Aigles ont plusieurs fois trébuché lors des éditions précédentes de la Can. Lors de la toute dernière Can, elles se sont inclinées en demi-finale. Lors de la compétition, le Mali se frottera à  de grosses pointures du football africain dont l’Angola. Un pays qui a fait sensation lors de la dernière coupe du monde. Les aigles devront tabler sur leurs capacités réelles pour s’imposer lors de ces différentes rencontres. Le match au Qatar est la première étape d’une série de rencontres que les autorités sportives du Mali ont voulu. Ce qu’il ne faut pas perdre de vue, C’’est que, pour toutes les fois ou ils ont échoué, les aigles ont été les victimes d’un système de jeu techniquement pauvre. Selon Sadou Cissé, du club des Supporteurs Maliens, le niveau de jeu malien a de fort besoin d’être rehaussé. Toutefois le match contre l’Egypte, s’il a lieu, permettra de jauger les vraies performances des Aigles du Mali. «Â Nous avons conscience de la tache qui nous attend en Angola. C’’est pourquoi nous allons profiter des matchs préparatoires pour peaufiner nos techniques », a laissé entendre un joueur malien. Keshi, l’homme qu’il faut l’avènement du sélectionneur nigérian des Aigles, Stephan keshi, a été perçu comme une lueur d’espoir pour l’équipe nationale. A n’en pas douter l’homme est vu comme un vrai technocrate pouvant booster le niveau d’une équipe. Les éperviers du Togo ne diront pas le contraire puisque C’’est cet homme qui a donné à  la formation Togolaise, un niveau amélioré lors des dernières compétitions. «Nous espérons qu’il en fera bon usage », a signalé M. Sadou Cissé. Une bonne préparation des Aigles avant l’aventure de la Can est une nécessité. Après une dizaine de participations à  la prestigieuse compétition africaine, les Aigles, n’ont pas pu s’adjuger le trophée. En tout cas, ils devront cravacher dur pour arriver au triomphe. Ce qui par ailleurs permettra de redorer le blason d’une équipe nationale taxée de « maudite ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut