Société › Actualités Société

Essakane : les dunes accueillent le festival Au Désert

Le tourisme en pleine ébullition Signalons que Tombouctou est la capitale du tourisme et de la culture durant une quinzaine de jours. Des milliers de touristes occidentaux ne cessent de venir en masse pour assister au festival Au désert. Ce mercredi, plus 200 véhicules 4×4 sont rentrés dans la ville. Ils transportaient des touristes venus d’Europe, d’Australie, d’Amérique et d’Asie. Et ce jeudi, les vagues de touristes en 4×4 n’ont cessé de s’accroitre. Des touristes s’expriment Le couple français Leroy, est pour la seconde fois à  Tombouctou pour le festival Au désert. Ils estiment que ces campagnes d’intoxication sur le Nord Mali font beaucoup de mal au pays. Une chose qu’ils trouvent vraiment dommage. «Â Jusqu’à  présent, nous n’avons rencontré aucun problème. D’autant que nous sommes allés à  Gao, à  Ménaka, à  Mopti sans aucune escorte. Il n’y a pas plus d’insécurité ici au Mali que chez nous en France. Je pense que le danger il est ailleurs, pas au Mali », précisent-ils. Cet autre couple italien, Mr et Mme Gillian, sont à  Tombouctou pour un tourisme général. Ils trouvent que cette ville est très intéressante avec une population très chaleureuse, une architecture divine et des mystères qui font sa beauté. «Â Nous n’avons rencontré aucun impair lors de notre séjour qui dure depuis deux semaines déjà . Nous circulons librement et dans la ville, et dans le désert sans risque et en toute sécurité. », déclarent-ils le sourire aux lèvres. Tombouctou, un lieu sûr pour les visiteurs Michel Villège est le représentant de la mission Rhône-Alpes et coordonnateur régional entre Tombouctou et cette région française. «Je suis à  Tombouctou pour les saisons touristiques et culturelles. Et J’avoue que plus J’y viens, plus J’apprécie et plus J’ai envie d’y rester. Je dois dire qu’au départ, nous étions un peu inquiets à  cause des enlèvements bien qu’il n’y ait rien eu sur la région de Tombouctou. Mais, il n’y a vraiment de quoi en faire tout un problème parce que nous sommes en parfaite sécurité au Mali. On espère que le festival se passera bien et donnera plus d’espoir au gens.» Pierre Yves l’évêque est un coopérant français en visite à  Tombouctou. Il profite de la quinzaine touristique pour sillonner tout le désert malien et le riche patrimoine culturel, touristique et artisanal de la cité des 333 saints. l’invité d’honneur du festival est le fils du président sénégalais Karim Wade. Il a été accueilli ce soir par les ministres de l’emploi et de la formation professionnelle, du tourisme et de l’artisanat, des transports et de l’équipement et l’ancien ministre des investissements Ousmane Thiam. Essakane a débuté, vive la musique et et vive Tombouctou !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut