Sport › Football

CAN 2010/ Mamadou Bagayoko : « Nous ne sommes pas encore éliminés ! »

L’attaquant international malien de l’OGC Nice (Ligue 1 française), Mamadou Bagayoko, a indiqué que les chances du Mali sont toujours intactes pour se qualifier au second tour de la 27e édition de la Coupe d’Afrique des Nations CAN-2010, qui se déroule en Angola du 10 au 31 janvier. « On devra pas baisser les bras. Il nous reste encore un match à  disputer face au Malawi qu’on devra impérativement gagner pour espérer faire partie des quarts finalistes », a déclaré à  l’APS Bagayoko. Les « Aigles » se sont inclinés jeudi face à  là†Algérie (1-0), compliquant ainsi la tâche après le match nul face pays organisateur, l’Angola (4-4), à  l’occasion du match d’ouverture. Revenant sur la rencontre devant les « Verts », Mamadou Bagayoko estime que cette défaite est un véritable coup d’arrêt. « Après tout ce qu’on a affiché lors du match face à  l’Angola, on aurait aimé continuer dans cette dynamique pour continuer le tournoi en toute sérénité, mais ça n’a pas été le cas. Les Algériens ont mieux joué que nous notamment en deuxième période, ils ont su comment préserver leur précieux acquis jusqu’à  la fin de la rencontre », a-t-il ajouté. « On a manqué de punch tout au long du match. On n’a pas pu refaire l’exploit qu’on a réalisé face aux Angolais », a expliqué Bagayoko. Rééditer l’exploit des débuts Devant les « Palancas Negras » de l’Angola, le Mali a réussi la performance de revenir au score après avoir été mené 4 à  0, à  quelques minutes de la fin de la partie. Pour ce qui est des conditions climatiques dans lesquelles s’est déroulée la rencontre face à  l’Algérie, l’ancien joueur du FC Nantes, affirme que ce n’est pas un prétexte pour justifier ce faux pas. « Ces conditions sont valables pour les deux équipes. Je pense qu’elles ne sont pas des excuses pour expliquer cette défaite. Nous n’étions pas réalistes et maintenant nous sommes condamnés à  se racheter même si notre destin n’est plus entre nos mains ». Pour se qualifier au prochain tour, les capés de Stephen Keshi, doivent gagner face au « Flammes » du Malawi au stade de Cabinda, et espérer une défaite de l’Algérie face à  l’Angola à  Luanda, lors de la troisième journée du premier tour prévue lundi. Enfin, le joueur Malien, affirme que le groupe reste ouvert à  tous les pronostics, o๠chacune des équipes pourrait être éliminée à  l’issue de la dernière journée du groupe. « Rien n’est encore joué dans ce groupe. La victoire de l’Algérie et l’Angola a tout relancé. Les deux prochains matches s’annoncent d’ores et déjà  décisifs pour tout le monde », a-t-il conclu.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut