Économie › Actualités Économie

Saison touristique 2010 : Plus de 10.000 touristes à Tombouctou

Au-delà  de toute espérance On peut sans risque de se tromper, affirmer que la quinzaine touristique et culturelle 2010 fut un véritable pour le Mali. Particulièrement pour les départements en charge de tourisme et de la culture. En effet, vers la fin de l’année 2010, la saison touristique malienne semblait encore incertaine. Cette incertitude est née des vagues de kidnapping perpétrées par dans la bande sahélo-saharienne. On se rappelle que le 25 novembre dernier, un résidant français de Ménaka (Gao) a été victime d’un rapt. Premier du genre sur le sol malien. Ce rapt sera suivi de celui d’humanitaires espagnols en Mauritanie voisine. Dès lors, certaines diplomaties occidentales ont interdit l’accès du Nord Mali à  leurs ressortissants. Cette zone sera considérée comme à  risque et mise sur la liste des pays terroristes. Et la propagande de certains médias internationaux viendra jeter de l’huile sur le feu en diffusant continuellement des informations qui créeront la psychose, non seulement à  l’étranger, mais aussi, au sein même de la population malienne. Beaucoup de maliens avaient peur de s’aventurer au Nord du pays «Â au risque de Un défi à  relever Dès le début de ces campagnes de désinformation comme le signale le ministère du tourisme, la conte attaque a commencé. Le ministre du tourisme et de l’artisanat, Mr N’diaye Bah a estimé qu’il était impératif de sauver cette saison touristique : «Â le tourisme est la seule source de revenus de ces population enclavées du Nord Mali. Il serait donc injuste de les priver de cette activité et génératrice de revenus. » Commencèrent alors les campagnes de sensibilisation du ministère du tourisme à  tous les niveaux. Tout le monde a été mobilisé pour une réussite totale de l’évènement. Ainsi, le ministère de la culture investira à  hauteur de 10 millions de FCFA environ. Celui du tourisme en a fait autant. Notons que le jeu en valait la chandelle puisqu’au-delà  de toute attente, la quinzaine touristique et culturelle fut une réussite totale et cela sur tous les plans. En effet, sur 1500 touristes présents à  la saison touristique précédente, cette année, il y en a eu plus de 10.000. Dans la ville de Tombouctou, environs 300 véhicules 4×4 venus d’Europe, d’Amérique et d’Asie, se suivaient. Signalons que ces touristes sont arrivés à  Tombouctou par la route. Et durant les deux semaines de festivité, il y eu aucun rapt. Ils sont tous repartis assez satisfaits d’ailleurs du festival sur le désert. Mali tourisme Il est important de signaler que l’Etat malien a bien géré cette saison touristique et culturelle, à  travers ses ministères de tutelles. Pour la petite anecdote, le lancement de la saison culturelle s’est fait en direct sur l’office de radiodiffusion télévision du Mali (ORTM). Juste après cette retransmission en direct, des milliers de touristes occidentaux auraient appelé leurs ambassades afin d’obtenir des autorisations pour venir au Mali. Plus de place dans les hôtels Dans les quatorze hôtels de la ville sainte, il n’y avait plus de place pour accueillir les touristes. La plupart des habitants ont été obligés de transformer leurs maisons en auberges pour loger les gens. C’’était il faut le dire, une belle occasion pour eux de se faire un peu de sous. D’autres par contre, dormaient sous les tentes en plein désert. Globalement, cette saison a été fructueuse et pour les aubergistes, et pour les hôteliers, et pour les festivaliers, et tous les habitants de la ville puisque chacun y a trouvé son compte. Vivement la prochaine édition de la quinzaine touristique et culturelle !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut