Politique › Politique Nationale

Nord Mali : Le patriarche des Kountas relâché

Dans nos précédent écrits, nous annoncions l’enlèvement du maire de la commune rurale d’Anéfis (région de Kidal), Baba Ould Sidi El Moctar. Le vieil homme de 88 ans, est également le chef de la tribu des Kountas (touaregs). Il a été enlevé le vendredi 22 janvier dernier, tôt le matin à  son domicile. ¨ Règlement de compte Son enlèvement serait dû à  des à  règlements de compte entre arabes et touaregs. En effet, selon un notable d’Anéfis, l’un des fils du maire extorquait quotidiennement de l’argent aux arabes à  cause des produits illicites (la drogue) que ceux-ci faisaient transiter par la zone des Kountas. Certaines sources affirment que les deux parties collaboraient ensemble depuis longtemps sur le narcotrafic. La mésentente et le conflit d’intérêts auraient donc pris le dessus. Et le vieux au C’œur du conflit, n’y serait pour rien. C’’est donc pour donner une leçon au fils Kounta, que les arabes ont kidnappé le père la semaine dernière. Mais, juste cinq jours après le rapt, le vieil homme a été relâché par ses bourreaux. Une libération sans rançon Le maire aurait été relâché ce mercredi soir à  Gao. Le ministre de la culture, Mohamed El Moctar affirme qu’il n’y a eu aucun versement de rançon pour la libération de l’otage. Une cérémonie à  l’honneur du chef des Kountas Une cérémonie officielle a été organisée à  Gao en faveur de la libération du vieux Baba Ould Sidi. A cette cérémonie étaient présents les notabilités des régions de Gao et Kidal et le ministre de la culture du Mali. Mohamed El Moctar explique « nous sommes satisfaits de cet heureux dénouement. Je pense que l’appel lancé par le chef de l’Etat a bien été entendu. Depuis le début, il suit les avancements heure par heure, minute par minute. Il me charge de vous dire que le kidnapping ne fait pas partie de notre culture, de nos mœurs, de nos coutumes. Nous condamnons vigoureusement tout acte similaire. » Il ajoute que le président de la république garantit des soins médicaux pour le vieillard et demande même une évacuation sur l’extérieur afin de lui garantir une santé de fer. Par ailleurs, il estime que ce genre d’attitude et de comportement n’est en aucun cas, digne des fils de ce pays. Le Mali et les maliens méritent mieux que ça. Il est évident que l’appel lancé par le président de la république, Amadou Toumani Touré a bel et bien été entendu. On se rappelle que dimanche soir, à  travers un communiqué lu à  la télévision nationale, le gouvernement du Mali lançait un appel au calme et à  la sérénité. Il qualifiait l’acte de crapuleux et promettait de mettre la main sur les malfrats responsables du rapt.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut