Culture › Musique

Ségou : la 6è édition du festival sur le Niger est lancée

La scène est grandiose et le fleuve coule majestueux derrière le quai Da Monzon du nom du fondateur de Ségou. Petit à  petit, la foule se masse sur le sable et les officiels arrivent pour lancer cette 6è édition du festival sur le Niger consacré cette année au thème Culture et Gouvernance. Une édition placée sous le signe du cinquantenaire de l’indépendance Déjà  les spectacles envahissent les ruelles sablonneuses de Ségou, ville historique, ville far du royaume bambara. Cette année, la foule est au rendez-vous, le tourisme vivra, jure Alphonse, vendeur de colliers et objets d’arts, content de voir ces visiteurs affluer vers la scène Da Monzon. Un air festif règne sur la cité des balanzans; Un peu plus haut, les artisans se sont installés, les teinturiers, les fabricants de Bogolan, de poteries artisanales, de tissus locaux. Mais avant, écoutons les discours des uns et des autres. Cette année, c’est l’Ensemble Instrumental National du Mali qui ouvre le bal, une institution de la musique mandinque, née sous les indépendances, affirme le maà®tre de cérémonie. D’o๠ce focus particulier sur la célébration du cinquantenaire; Petit historique sur la naissance de cette formation musicale ancestrale et qui magnifie l’hymne national.  » Ségou est la capitale du royaume bambara, un lieu chargé d’histoire et de rencontres, aussi je suis heureux de voir la ville accueillir cette 6è édition du festival sur le Niger et qui chaque année, nous permet de nous retrouver autour de valeurs, celles de la civilisation de l’universel », déclare le Maire de Ségou, Ousmane Simaga en prélude. ! Culture et développement Pour Mamou Daffé, le passionné et initiateur du festival, l’honneur est grand d’ouvrir ce 6è bal du mythique festival sur le niger, cette fête dédiée au cinquantenaire, mais aussi associée à  la culture, à  la science, aux arts, puisque s’est ouvert un colloque, sur la culture et la gouvernance depuis hier. Mais surtout, le festival permet un développement local, une manne touristique et un partage interculturel. Quant au président de la commission d’organisation du cinquantenaire, Oumar H.Dicko, Ségou est un lieu symbolique pour entamer les célébrations du cinquantenaire,  » et ce cinquantenaire, déclare t-il, c’est chacun de vous, qui le fera ». Place à  la musique pour ouvrir cette 6è édition ! Tata Bambo, le Super Biton Orchestre de Ségou, Nèba Solo, une pléiade d’artistes pour égayer la foule et magnifier le festival ! Demain, la grande nuit mandingue réunira Cheikh Tidiane Seck, Kassé Mady Diabaté, Habib Koité, Sékouba Bambino et bien d’autres… Rendez-vous sur le quai Da Monzon !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut