Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

Rentrée littéraire 2010 au Mali : «l’œuvre doit épouser son public !»

« l’œuvre doit épouser son public », dixit Kadiatou Konaré, Editions cauris Organisée par le Fond du prix littéraire, la rentrée littéraire est une opportunité pour découvrir l’immense talent des écrivains africains. Cette année, plus de 80 auteurs se sont inscrits auprès du Fond. Après la tenue d’une conférence sur le prix littéraire, il y a quelques semaines, les organisateurs de la Rentrée littéraire étaient à  nouveau face à  la presse ce jeudi au Musée national, pour dévoiler le riche programme de la Rentrée littéraire. Prévue du 9 au 12 février prochain, la capitale malienne vibrera au rythme de la littérature. l’événement qui est à  sa 2ème édition a toujours suscité un engouement. Le co-directeur du Fond de la rentrée littéraire, Ibrahim Aya a fait l’inventaire des activités. Il s’agira de la remise de prix littéraires à  des auteurs qui seront distingués pour la qualité de leurs écrits, mais aussi la mise à  dispositions de nombreux livres dans les librairies de Bamako. Deux grandes conférences se tiendront avec la participation d’auteurs africains qui viendront entre autres, de l’Algérie, de la Guinée Conakry, du Congo… Foire et cafés littéraires Au programme de cette rentrée, une foire pour promouvoir les manuscrits, et un café littéraire. Aussi, les jeunes scolaires participeront à  des concours d’écritures poétiques. En outre, poursuit, M Aya, tous les débats se tiendront au Palais de la Culture Amadou Ampaté Ba, haut lieu de la culture. Avant de clore son intervention, M Aya a vivement remercié les partenaires techniques de l’évènement, dont la coopération française, l’université de Bamako, l’Association des Professeurs de langues françaises, le Centre national de cinématographie du Mali (CNCM)…qui y ont toujours manifesté leur intérêt. Il y’a davantage de manuscrits dans ce pays qu’il n’y a de livres ! Dans la société, l’écrivain a généralement la réputation d’être un personnage aigri, tapis dans l’ombre dont les objectifs ne sont que « de tremper la plume dans la plaie ». Dans sa fonction, l’écrivain, n’évolue généralement qu’avec ses moyens. C’’est pourquoi, la rentrée littéraire est perçue comme une aubaine pouvant ouvrir les portes à  ces « bourreaux de la plume ». La particularité de cette 2ème édition est sans doute, la participation de 20 auteurs nouveaux. Selon le représentant du Ministère de la Culture, la Rentrée littéraire est un espace permettant aux écrivains d’entrer en contact avec un public large. Et d’ailleurs, le meilleur compte-rendu littéraire sera récompensé.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut