Dossiers › Dossiers

Environnement : le recyclage de déchets plastiques, une solution écolo-citoyenne

Les déchets plastiques envahissent les champs, les rivières, les caniveaux, les rues de Bamako. Et sont propices au développement de maladies. Les efforts consentis non seulement par le gouvernement mais aussi par les organisations non gouvernementales pour résorber le phénomène demeurent insuffisants. Les autorités compétentes ont mis en place le groupement d’intérêt économique (GIE) pour le ramassage des déchets. Seul le recyclage des déchets plastiques peut lutter efficacement contre le phénomène. Il aide à  diminuer les quantités de déchets à  éliminer par enfouissement ou par incinération. Le recyclage comme activité économique Pour contrer l’augmentation de la production des déchets plastiques, il faut une démarche plus large. D’o๠l’idée de créer une activité économique à  partir du recyclage. Il constitue un moyen de création de richesses pour les entreprises de ce secteur. Il participe à  la lutte contre la pauvreté en milieu urbain. Certains enfants font le ramassage des ordures comme activité régénératrice de revenus. Il s’agit des enfants de familles démunies. Issa Diarra a 11 ans, il ramasse les bouteilles vides et les sachets plastiques noires sur les tas d’ordures à  Doumanzana « je ramasse ces bouteilles et les plastiques pour les revendre au grand marché, et par jour, je peux avoir 500 F ou 600 F ». Ceci montre les bénéfices économiques et environnementaux générés par le recyclage des déchets. Le recyclage crée des emplois jeunes En vue de rentabiliser les déchets plastiques, certains particuliers se sont spécialisés dans le domaine du recyclage et de la transformation. Ils ont crée des centres de recyclage et de transformation des déchets plastiques en objets d’art ou objets à  usage domestiques comme des éventails, paniers, vans, sous-plats etc. Ces centres recrutent et forment des jeunes à  la technique de transformation des déchets plastiques en pavés. La chaà®ne de recyclage des déchets plastiques commence par la collecte. Les déchets triés sont pris en charge par les centres de transformation. Ils sont intégrés dans une chaà®ne de transformation spécifique. Les produits finis issus du recyclage sont proposés aux consommateurs Déchets et combustible Soungalo Sanogo dirige une unité artisanale de confection de pavés à  partir des déchets plastiques. L’activité consiste à  fondre le plastique de récupération. La pâte issue de cette récupération est mélangée au sable fin. Il en résulte une sorte de goudron qui sera versé chaud dans un moule spécial. Le liquide refroidi donne un bloc de pavé. Les pavés sont vendus sous toutes les formes. Et il en existe de toutes les tailles. Les déchets plastiques peuvent aussi être utilisés comme combustible dans la cuisson. Une quantité de 20 kilos de déchets plastiques fondus génère 5 kilos de plastiques combustibles. Initiatives écolos Mme Mariko Fatoumata Diallo est la promotrice du centre de recyclage de déchets plastiques, « DàˆBO GOLOBE » (Femmes travailleuses en peulh). Le centre, crée en 1997 est spécialisé dans la collecte et le recyclage des déchets plastiques. Il emploie plus d’une trentaine de jeunes filles. A partir des déchets recyclés, le centre fabrique beaucoup d’objets d’usage courant et de gadgets. Le centre a aussi une vocation sociale et écologique, indique Mme Mariko. Les revenus générés par la vente des produits aident les employées à  faire face aux petites dépenses et à  réaliser des épargnes. Outre la production, le centre forme des jeunes aux techniques de ramassage des déchets. Le centre « DEBO GOLOBE » a participé à  plusieurs salons d’exposition d’art au Mali et dans la sous région. Le développement des activités de recyclage des déchets plastiques contribue à  freiner la pollution de l’environnement. La fondation Trust Aga Khan pour la Culture (AKTC), œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des populations dans le monde. Elle est impliquée dans la rénovation et l’assainissement de la ville de Mopti et de Sévaré, en 5è région. La fondation s’est inspirée du développement de l’artisanat de récupération qui a fait école au Niger. La fondation collabore avec l’ONG nigérienne, RESEDA (réseau d’entreprises pour le développement de l’artisanat). Leur projet forme des jeunes aux techniques de transformation des déchets plastiques. Il s’agira à  terme de doter la ville de Séparé de la première usine de fabrication de pavés plastiques au Mali.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut