International › Monde

Présidence en exercice de l’UEMOA : ATT reconduit

La 14ème session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire Ouest Africaine s’est tenue à  Bamako avant-hier samedi sous la présidence de Amadou Toumani Touré, président de la République du Mali Cette 14ème session aura réuni du monde à  Bamako, entre autres, le Docteur Yayi Boni, président de la République du Bénin, Blaise Compaoré du Burkina Faso, Malam Bacai Sangha de la Guinée Bissau, Maà®tre Abdoulaye Wade du Sénégal, Faure Essouzimna Gnassingbe du Togo, Bohoum Bouabré, représentant spécial de Laurent Gbagbo et le numéro 2 des putschistes au Niger, le colonel Djibrilla Hamidou Hima. Le coup d’Etat au Niger condamné par les chefs d’Etat de l’Union Après la cérémonie d’ouverture, la délégation nigérienne sous la conduite du colonel Djibrila Hamidou Hima, et qui était venue expliquer les raisons du coup d’Etat survenu ljeudi dernier, n’a pas eu accès à  la salle des travaux de cette session pour des raisons diplomatiques. à€ cet effet, les chefs ont examiné dans leur communiqué final la situation politique dans l’union tout en se préoccupant du coup d’Etat militaire survenu au Niger. Déplorant ce nouveau putsch, les chefs d’Etat ont appelé à  un prompt rétablissement de l’ordre constitutionnel dans cet Etat membre de l’union. La même préoccupation a été exprimée au sujet de l’évolution de la situation politique en Côte d’Ivoire. C’’est pourquoi, la conférence a réaffirmé son souci de préserver la paix dans ce pays et dans la sous-région, avant d’inviter les responsables politiques ivoiriens au respect des engagements issus des accords conclus sous l’égide de la communauté internationale, notamment l’Accord de Ouagadougou. Pour privilégier l’intérêt général, la paix et la sécurité, la conférence dans le même esprit a lancé un appel aux acteurs politiques des pays de l’espace UEMOA, à  reconnaà®tre des élections en 2010 au Togo. Dans le communiqué final, dont l’honneur est revenu à  notre compatriote Soumaila Cissé, de faire la lecture, la conférence a adressé ses vives félicitations et ses encouragements à  Blaise Compaoré, pour son engagement et ses actions déterminants dans la résolution de la crise ivoirienne et la facilitation du dialogue inter-togolais. Le Président Malam Bacai Sangha a lui été félicité pour son élection à  la présidence de la Guinée Bissau. La conférence a ainsi appelé à  un appui aux initiatives de développement de la Guinée Bissau, en particulier le programme spécial d’appui financier de l’Union à  cet Etat. Par ailleurs la conférence a émis le souhait que l’anniversaire du cinquantenaire dans dix sept pays de l’Afrique soit mis au profit de l’intégration régionale. « Malgré la crise financière, les pays de l’union ont évolué » Examinant la situation économique, monétaire et financière dans l’espace de l’union, la conférence a noté que les Etats membres ont évolué en 2009 dans un environnement marqué par la crise financière et économique internationale, et qui a affecté négativement les performances économiques de l’union. Néanmoins les pays de l’union ont résisté aux effets néfastes de la crise, en raison, notamment, des mesures des soutiens mises en œuvre par les organes et institutions communautaires et l’ensemble des Etats membres. « Elle a relevé, en particulier, la mise en œuvre du programme d’apurement des arrières de paiements intérieurs des Etats, diligenté sur ses instructions et qui a permis de mobiliser et d’injecter dans l’économie régionale, plus de 700 milliards de francs, en fin décembre. Elle a aussi encouragé les organes et institutions communautaires ainsi que les Chef D’états à  poursuivre et à  accélérer l’exécution des autres mesures, la résorption du déficit énergétique et l’assainissement des finances publiques. La conférence a noté les performances économiques de l’union restées faibles au cours des dernières années et au regard des impératifs de développement social et de lutte contre la pauvreté. Notons enfin que les chefs d’Etat et de Gouvernement ont pris note de l’Etat d’avancement de la mise œuvre du relèvement du capital social minimum des Etablissements de crédits, décidée dans le cadre du renforcement de la solidité du système bancaire de l’union. Ils ont instruit le conseil des ministres et la banque centrale de veiller au respect de l’échéance du 31 décembre 2010 fixée aux banques et établissements financiers pour se conformer à  cette exigence. Puis la conférence a adressé ses félicitions au président de la commission de l’UEMOA, au gouverneur de la BCEAO, au président de la BOAD, aux présidents du conseil régional, de la cour de justice, de la cour de comptes, du comité interparlementaire et de la chambre consulaire régionale pour les résultats obtenus dans la mise en œuvre des programmes d’intégration. Enfin, ils ont décidé de reconduire Amadou Toumani Touré à  la présidence en exercice de l’union dont la 15ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de l’UEMOA se tiendra à  Bamako en janvier 2011. Notons également la pose de la première pierre du futur Parlement de l’Uemoa et dont le siège se trouvera à  Bamako sur la route de Kati. L’édifice devrait être terminé d’ici trois ans.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut