Personnalités › Jeunes talents

Dady Dasty : quand les Antilles se rapprochent du Mali

Antillais de naissance et malien de C’œur, Dady Dasty ouvre en novembre 2009, son label ‘one and one prod’ à  Bamako. C’’est d’ailleurs dans ce studio, que l’artiste autoproduit son tout premier album solo intitulé « je représente » à  la fin de l’année 2009. L’artiste est longtemps resté dans l’ombre comme il aime si bien le faire. Auteur, compositeur et réalisateur, il a beaucoup bossé pour les autres durant ces 28 dernières années. Il confesse «au départ, je n’avais l’intention de me lancer en tant que chanteur. Je n’avais aucune intention de faire des albums. Mais, après toutes ces années, je me suis finalement dit, pourquoi ne pas me jeter dans l’aventure. J’avoue que je ne le regrette pas du tout. » l’artiste a collaboré avec de nombreux artistes tels Kerry James, Toumani Diabaté, Amkoullel et l’ivoirien David Tayoraud avec lequel, il sortira très bientôt, un nouveau son, sans oublier Mokobé Traoré. Dady a aussi réalisé deux albums de zouk et plusieurs compilations musicales en France et aux Antilles. Le Mali comme terre de prédilection Dady Dasty déclare qu’il a été charmé par le Mali dès le premier jour oà¹, il a foulé son sol. « J’ai en projet, de faire fusionner des rappeurs français et maliens autours d’un tube dont je suis sûr que, le mélange sera plus que sublime. » Il a d’ailleurs échangé avec un bon de rappeurs maliens tels Amkoullel, Chanana, Magic Black Men et pleins d’autres. Ce qu’il recherche surtout, C’’est de la nouveauté. « Le Mali regorge de jeunes talents dans son univers rappologique. C’’est pour cela que je veux les aider à  émerger. Je veux que le monde entier découvre leurs talents cachés. C’’est l’un des principaux combats et l’une des arisons pour lesquelles, J’ai décidé d’ouvrir mon studio de production à  Bamako. » La priorité de l’artiste, reste évidemment les plus jeunes, ceux qui n’ont pas accès au studio de production. Ils ont selon lui, besoin de coup de main de la part de leurs aà®nés. Discographie Dady Dasty est à  son premier album solo sorti en exclusivité à  Bamako. l’album de 14 titres, touche à  tous les domaines de la vie. Il parle de paix, d’amour, de guerre, de joie, de sa vie. Tous les morceaux ont entièrement été composés par lui-même et l’album est une autoproduction. Tous les enregistrements ont été faits au label ‘One and one prod’ à  Bamako. Il précise que tous ses textes sont inspirés de ses vécus, de la vie réelle, des évènements qui se déroulent quotidiennement autour de lui. Son style musical est le reggae même s’il le combine avec d’autres musiaues comme le RAP et d’autres sonorités. Enchaà®nement de spectacles Dady Dasty a, au début du mois de janvier dernier, participé au festival sur le désert intitulé ‘festival d’Essakane’ à  Tombouctou. Il explique « C’’était ma première fois de faire un spectacle en plein désert. J’avoue que J’étais émerveillé et surpris face au public qui était très réceptif. C’’était tout simplement génial. » Aussi, lors du festival sur le Niger à  Ségou, Dady qui fait exclusivement du rap, reggঠet du RnB, a émerveillé le public ségovien au bord du fleuve Niger. Il a participé à  des spectacles non seulement à  Bamako, mais aussi à  l’intérieur du pays. Bon vent à  Dady et vive l’intégration africaine.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut