International › Monde

Le Français Pierre Camatte est libre : AQMI obtient gain de cause

Rappel des faits Le jeudi 26 novembre 2009, le français Pierre Camatte, résident au Nord-est du Mali, plus précisément à  Ménaka dans la région de Gao, se faisait kidnapper. Les faits se sont déroulés aux environs de minuit heure locale. Il faut préciser aussi que C’’est à  cette heure de la nuit, qu’a lieu, la coupure habituelle de l’électricité dans la zone. Selon des voisins de la victime, ce sont trois individus en turban qui l’aurait enlevé au bord d’un véhicule 4×4 noir. Trois semaines plus tard, la branche maghrébine d’Al Qaeda a revendiqué le rapt sur la chaine de télévision Al Jazira. Bras de fer entre le Mali et la France AQMI a demandé à  deux reprises, les libérations de quatre de ses combattants arrêtés par l’armée malienne en avril 2009, contre la vie du français kidnappé. Cette demande il faut le dire, était adressée à  la France et au Mali. La première réaction du Mali, avait été un refus catégorique face à  la requête des islamistes. Pendant ce temps, le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner a effectué deux visites dont la dernière date d’une semaine. Comme bon nombres d’observateurs s’accordent à  le dire, le bras de fer entre les deux pays ne tiendra pas longtemps. En effet, à  la surprise générale, les quatre islamistes seront libérés suite à  un procès sur mesure. La justice malienne les a condamné à  neuf mois de prison, dont l’échéance était le mois janvier dernier. Il semble très clair qu’ils ont été libérés en échange de Mr Camatte. Pierre Camatte libre Le français a été libéré hier mardi au Mali. Cette libération était plus qu’évidente puisque, la veille, les quatre islamistes étaient libres. Signalons que le président français, Nicolas Sarkozy, a chaleureusement remercié son homologue malien Amadou Toumani Touré, pour dit-il, « une gestion remarquable de la crise.» Il semblerait que l’Afrique soit toujours un protectorat français. Aucun pays ne semble totalement libre et indépendant. La main française est à  tout moment derrière pour gérer les problèmes africains. C’’est à  se demander o๠est passée l’autonomie sans cesse clamée par les dirigeants du continent. Coup de froid entre le Mali et ses voisins Les conditions de cette libération ont créé un coup de froid entre le Mali et ses voisins mauritanien et algérien. Notons que parmi les combattants d’AQMI libérés, figuraient deux algériens et un mauritanien. Chacun de ces deux pays avait demandé l’extradition de ses ressortissants. Le Mali n’aurait pas respecté les clauses d’un accord le liant à  ses voisins pour la lutte contre le terrorisme. Après la Mauritanie lundi, l’Algérie a également, rappelé son ambassadeur du Mali.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut