Société › Actualités Société

Sécuroute-Mali : Pour une réduction des accidents de la circulation

La circulation routière dans notre pays, connaà®t tous les jours, des milliers d’accidents de toutes sortes. l’idée de création de cette association est selon son président Mamadou Diakité, « venue de la recrudescence des accidents de la circulation et leurs conséquences multiformes. Nous hommes et femmes, très préoccupés de cette situation, nous engageons donc bénévolement, à  lutter contre l’insécurité routière sous toutes ses formes.» La création de Sécuroute-Mali date de 2006. Plus de 280 victimes d’accidents de la circulation en 2008 Selon des chiffres relevés par l’association, il y a eu un total de 280 tués en 2008 au Mali, pour cause d’accidents de la circulation. Parmi ce chiffre macabre, figurent 53 piétons. Comme pour dire que nul n’est épargné. l’un des membres de cette association, Mr Moussa Timbo précise que la plupart, ces piétons, sont des vieillards en partance pour la mosquée à  l’aube. Le président déplore le fait que dans la capitale Bamako, plus de 400 accidents sont constatés quotidiennement. Au cours de cette même année 2008, il y a eu environ 2918 accidents corporels. 68,43% de ces accidents sont jugés graves. Et la commune V selon Mr Timbo, regorge le taux le plus élevé d’accidents. Les causes de ces accidents sont multiples. Il y a notamment les excès de vitesse, les défaillances techniques, et le plus grave il faut le dire, la méconnaissance du code de la route par les conducteurs. Aussi bien les automobilistes que les motocyclistes. Le président de l’association explique que le but ce groupement de bénévoles, C’’est d’améliorer la sécurité routière au Mali ; Et cela, pour la protection de la vie, de l’intégrité physique et mentale de tous les usagers de la route. Signalons que les usagers les plus vulnérables, sont les piétons, les motocyclistes et les cyclistes. Quelles stratégies adopter pour une meilleure prévention ? Sécuroute préconise un certain nombre de stratégies et d’attitudes à  adopter pour une meilleure assurance de la route. Il s’agit notamment d’une coopération saine avec des partenaires nationaux et internationaux, œuvrant pour la sécurité routière. Egalement, informer, sensibiliser et former les usagers de la route ; Appuyer en matériels et produits, les urgences des hôpitaux tels Gabriel Touré, Kati, le point G et les centres de santé de référence et aussi, communautaires. Cependant, même si toutes ces conditions sont réunies, il est important que les usagers respectent scrupuleusement le code de la route. Les motocyclistes non plus ne doivent pas négliger le port de casques qui constituent incontestablement, une garantie sécuritaire et évite des chocs trop violents. Par ailleurs, il y a malheureusement beaucoup trop d’automobilistes qui téléphonent en pleine circulation. C’’est très dangereux parce que ça déconcentre le conducteur et cela peut provoquer des accidents. Ce n’est pas sans raison que les policiers, lorsqu’ils prennent une personne avec le téléphone au volant, lui font payer une amende assez lourde. Beaucoup s’en plaignent mais C’’est parfaitement normal. Il est temps que chacun prenne conscience que ce n’est qu’à  travers un comportement citoyen, que nous pourrons ralentir et pourquoi pas, freiner les accidents de la route qui font trop de victimes tous les jours. Restez vigilants !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut