Société › Actualités Société

Emploi des jeunes : L’APEJ lance son 3e programme de volontariat

Le programme de volontariat de l’APEJ est selon le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mr Iba N’diaye, une initiative du président de la république du Mali, S.E Amadou Toumani Touré. Le ministre N’diaye explique que « cette volonté politique a été mise en œuvre par la synergie des différents acteurs. » Estimant que l’augmentation du chômage constitue une menace pour le pays et conduit inévitablement à  la pauvreté. Aussi, elle encourage selon ses dires, l’immigration et la fuite des cerveaux. Le ministre estime que l’emploi est un facteur de paix et de cohésion sociale. Créée en 2003, l’APEJ représente de nos jours, un moyen inconditionnel et incontournable pour le développement et la promotion de l’emploi des jeunes diplômés maliens. Son directeur général, Mr Modibo Kadjoké est fier de ce programme de volontariat car, n’existant nulle part ailleurs qu’au Mali. « Le coût de ce projet s’élève à  un peu plus de 3 milliards de FCFA. Du jamais vu dans le secteur. » Qu’est-ce que le programme de volontariat ? l’APEJ a initié le programme de volontariat des jeunes, afin de palier aux difficultés d’obtention de stage dans les entreprises privées et d’acquérir une première expérience professionnelle. Mr Kadjoké précise que ce programme est inspiré de stages de qualification en entreprise et est intégralement financé par l’Etat malien. Signalons qu’au cours des stages passés et à  venir, les jeunes ont et seront encadrés, suivis, renforcés et rémunérés par l’Etat. Les différents programmes Le DG de l’agence explique que les 1er et 2nd programmes ont permis l’imprégnation professionnel de 4000 jeunes entre mai 2005 et octobre 2009. Le 2nd aurait été élaboré en partenariat avec la direction nationale des collectivités territoriales, les institutions et départements ministériels. Sur le plan local, il a été supervisé par des comités régionaux de pilotage. Un 3e programme plus varié Par ailleurs, le 3e programme, comme l’indique Mr Kadjoké, a été essentiellement conçu avec la cellule d’appui au développement à  la base et les collectifs d’ONG. Sur un total de 12243 dossiers déposés, 705 ont été invalidés pour divers causes. Notons que ce nouveau programme met un accent particulier sur l’insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés en sciences sociales (5000 environs), qui connaissent de nombreuses difficultés sur le marché du travail. Sur un total de 2000 jeunes sélectionnés, 1400 seront repartis dans les départements ministériels contre 600 au niveau des organisations non gouvernementales. Le DG de l’APEJ indique qu’il y a eut une discrimination positive lors de la sélection des jeunes volontaires. 1006 femmes ont été choisies contre 994 hommes. ATT déclare « s’engager librement pour son pays est un don de soi. Je suis donc heureux et fier de cette initiative noble et prometteuse. Je demande à  tous les jeunes diplômés maliens de travailler dur afin qu’ils deviennent nos élites de demain. Il est important que la relève soit assurée. »

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut