Économie › Actualités Économie

Appui au secteur énergétique : Un vaste projet de développement

Le secrétaire général du ministère de l’énergie et de l’eau, Mr Lamissa Diabaté précise que cet atelier est « l’aboutissement d’un long processus de préparation de la mise en œuvre de ce projet qui a commencé depuis juin 2009. » C’’est à  cette même date, qu’un accord de financement a été signé entre le gouvernement du Mali et la banque mondiale. l’accès aux services d’énergie moderne est une condition préalable au développement économique et social. Et, il parait évident que l’utilisation de ces services énergétiques facilite l’accès à  l’eau potable, tout en rendant plus efficace, les services sanitaires et éducatifs. Il permet également la transformation des produits agricoles et le développement de diverses activités génératrices de revenus, comme le signal le représentant résidant de la banque mondiale au Mali. Il estime que « l’augmentation de l’accès aux services d’énergie moderne, constitue un pilier important de la stratégie nationale pour la croissance et la lutte contre la pauvreté. » Accès inéquitable à  l’énergie Au Mali, l’électricité est inéquitablement repartie au sein de la population. Ainsi, juste 25% de la population totale a accès à  l’électricité. Soit 11% en milieu rural dans le périmètre couvert par l’AMADER comme l’indique le représentant de la banque mondiale et 18% en milieu urbain et péri-urbain, couvert par EDM.SA. Par ailleurs, la banque mondiale finance le PASER à  hauteur de 120 millions de dollars américain. Cela s’inscrit dans le système de transport et de distribution des réseaux électriques d’EDM SA, en vue de faciliter l’accès des populations et des unités de productions au service d’électricité. Le représentant de la banque mondiale indique que « ce projet vient compléter d’une part, le financement de près de 74 millions de dollars accordés au projet ‘énergie domestique et accès aux services de base, exécuté par l’AMADER, au profit de l’extension des services énergétiques en milieu rural et péri-urbain. D’autre part, il complète le financement que la banque a accordé au projet de construction du barrage hydro-électrique de Félou (Kayes).» Les retombées du projet Ce vaste projet énergétique aura à  n’en point douter, d’énormes retombées sur le secteur au Mali. Il y aura notamment, le renforcement de l’extension du réseau de transport et distribution de la société énergie du Mali (EDM SA), destiné à  améliorer l’accès à  l’électricité ; Aussi, la mise en œuvre d’une stratégie d’efficacité dans la fourniture et l’utilisation de l’énergie électrique. Puis, un appui institutionnel à  la Direction Nationale de l’énergie, la direction administrative et financière du département, la commission de régulation de l’électricité et de l’eau et EDM SA.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut