Société › Actualités Société

New York : le centre Culturel Lobbo Traoré inauguré

Le centre culturel Lobbo Traoré, du nom de la première dame du Mali, est situé dans le Bronx, l’une des cinq principales circonscriptions administratives de New York. Ce centre est une initiative de Mme Sy Assétou Traoré, malienne de la diaspora américaine qui reste malgré la distance, très rattaché à  la culture malienne. Lobbo à  New York La première dame était représentée par le Ministre de l’artisanat et du tourisme, Mr N’diaye Bah. Celui-ci indique « la ville de New York avec sa dizaine de millions d’habitants, est avant tout, la ville malienne des Etats Unis car, elle enregistre environs 10.000 maliens. » Il rappelle que ce centre culturel est le tout premier à  l’extérieur du Mali. Cette énorme représentation de la culture malienne, représente sans nul doute, une fierté pour les maliens de l’extérieur. Il constituera une sorte de retour aux sources et permettra aux enfants nés là  bas, de ne pas perdre de vue, ce qu’est leur identité culturelle, leurs mœurs, coutumes et tradition dans sa globalité. Par ailleurs, la cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans l’immense salle de la mairie de New York en présence bien entendu du maire, Mr Michael Bloomberg. Le chargé de communication du ministère de l’artisanat, Mr Ousmane Kanté précise que « C’’est la première fois la municipalité de New York met cette salle, et de manière gracieuse, à  la disposition d’une communauté africaine vivant sur place. » C’’est donc un honneur pour le Mali et les maliens de New York de se voir ainsi gratifié. Un riche patrimoine culturel Pour l’inauguration du centre, étaient présents une vingtaine d’épouses d’ambassadeurs, de diplomates et de personnalités municipales. Cette forte présence féminine témoigne aisément du combat, de la bravoure et de la lutte permanente des femmes pour la préservation de nos valeurs traditionnelles. Une multitude de chants et danses du terroir malien se sont succédés sur la scène, suivi d’un défilé de mode montrant le riche patrimoine vestimentaire du Mali (du nord au sud, d’est en ouest). l’initiatrice du centre, Mme Sy précise que « ce centre va contribuer à  éduquer les enfants maliens nés sur place, afin qu’ils puissent connaà®tre les us et coutumes de leurs parents. Et au-delà  des enfants qui pourront apprendre le français et nos langues nationales, ce nouveau centre pourra aussi contribuer à  renseigner les autres visiteurs, sur la riche histoire du Mali. Et cela, tout en faisant la promotion de la destination du pays de l’Afrique authentique». Mr Kanté estime que le Mali vient d’ouvrir une porte l’Amérique. Une porte qui selon lui, favorisera les échanges culturels entre Maliens et Américains.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut