Politique › Politique Nationale

Transhumance politique : Une cinquantaine de militants virent à l’Adema

Le parti de l’Abeille courtisé Les militants et militantes de 12 sections de l’ADEMA-PASJ de la commune II ont pris d’assaut le stade Omnisport Modibo Keà¯ta pour leur conférence de cadres qui avait pour thème « le renforcement du parti dans la commune ». Cette rencontre a enregistré l’adhésion d’une cinquantaine de militant venus de divers partis, principalement du MPR, de l’URD, et du PCR. Une candidature interne pour le parti Adema Pour la circonstance, le secrétaire général des jeunes, Aliou Kasongué, a exprimé ainsi qu’à  la à  la date d’aujourd’hui, 47 comités jeunes, 12 sous-sections et une section composée des jeunes intellectuels, dynamiques ont été mis en place dans l’entente et dans la cohésion. Pour lui, cette cohésion a permis à  la section d’atteindre un résultat encourageant : 14 conseillers municipaux dont le maire principal, le 1er, le 2ème et le 4ème adjoint ; 7 maires délégués et 2 conseillères du district. Aliou Kasongué a relevé des défis auxquels ils sont confrontés. Il s’agit du rassemblement des militants ; la réhabilitation des valeurs du travail, de l’effort, du mérite, du respect, de l’exigence du changement ; la création de l’emploi des jeunes ; la protection de l’environnement et la lutte contre l’insécurité. Il a soutenu que leur objectif fondamental demeure la reconquête du pouvoir en 2012. Avant de souhaiter une candidature interne du parti pour la présidentielle de 2012. Adhésion à  l’Adema, un trophée A deux ans des échéances électorales, l’adhésion des membres d’un autre parti à  l’ADEMA est perçue comme une victoire en commune II. La présidente du mouvement des femmes, Wologuème Fatoumata Diarra, a magnifié le succès électoral du parti sur l’ensemble du territoire et particulièrement en commune II. Selon elle, ce résultat ne pourrait être obtenu sans le concours et les efforts de chaque militante et militant de l’ensemble des sous-sections, des responsables du parti et surtout de Sékou Diakité pour son soutien sans faille. Elle a indiqué que les femmes de la commune II sont plus que jamais réconfortées au sortir du 1er congrès ordinaire du mouvement national des femmes ADEMA. Congrès au cours duquel les femmes de la commune II ont eu droit à  5 postes au sein du bureau national. Malgré ce succès, les femmes ont exprimé d’énormes besoins notamment en terme de positionnement de femmes sur les listes électorales ; de formation à  la base en matière de politique ; de formation en alphabétisation, en AGR et en NTIC ; de partenariat avec d’autres partis et ONG et d’accès au microcrédit. Et enfin la section ADEMA de la Commune II a présenté les noms des nouveaux arrivants et leurs partis d’origine, une victoire selon eux.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut