Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

L’Afrique centrale a son espace au Salon du livre de Paris

Pas d'image
Le rendez-vous international de la littérature commence ce 26 mars et accueille cette année un stand réservé aux «livres et auteurs du Bassin du Congo»

Même si l’intitulé porte le nom du Congo, il n’en demeure pas moins que C’’est un clin d’œil qui est réservé à  la littérature des pays d’Afrique centrale. Une littérature riche, abondante, mais ignorée en Europe. l’on croirait que C’’est une affaire réservée aux seuls initiés. Le public qui fera le déplacement pour le parc des expositions de Versailles du 26 au 30 mars ne sera pas déçu. Car les organisateurs ont prévu, en ce qui concerne le stand Afrique centrale et Grands Lacs, des tables rondes, des séances de dédicaces, les déclamations de poèmes et même des séances de lecture d’extraits de livres. Comme C’’est le cas depuis 30 ans déjà  que dure le salon, l’objectif de ce stand est de prouver l’existence des livres et documents. l’occasion est donnée aux auteurs de se rencontrer, de partager leur inspiration avec le public, se faire connaà®tre et vendre ses œuvres. Ils pourront ainsi discuter des défis qui interpellent la filière livre surtout en Afrique. C’’est peut-être, cette situation qui explique que le livre africain soit inconnu, voir ignoré. l’on sait bien que l’édition et la distribution en Afrique centrale particulièrement restent le ventre mou de ce secteur. Bien malin qui pourra présenter une grande maison d’édition de la région présente au salon. Les organisateurs du stand, parmi lesquels figure le journal les Dépêches de Brazzaville, espèrent de la sorte vendre leur savoir faire et promouvoir la culture africaine francophone. D’o๠le partenariat réalisé avec l’OIF qui célèbre également ses 40 années d’existence. Ainsi, le Québec à  travers l’Association nationale des éditeurs de livres, la Suisse avec l’Association suisse des diffuseurs editeurs et libraires et la Belgique avec l’Association des éditeurs belges ont tenu à  marquer leur présence. Dans leur quête de rassembler tout le monde littéraire autour des trente années de foire, les organisateurs ont tenu à  célébrer le cinquantenaire des pays d’Afrique sub-saharienne. Plus de vingt auteurs africains sont attendus dans cette optique à  la Porte de Versailles. Parmi ceux-ci l’on retrouve une jeune génération d’auteurs plus ou moins connus. Ils ont le mérite d’écrire pour un public contemporain. Des auteurs qui écrivent les réalités du Congo, de la RDC, du Gabon, du Cameroun …. mais aussi les réalités du monde. C’’est pourquoi, au salon, ils donneront à  voir, à  entendre, à  sentir et à  ressentir les émotions de l’Afrique bien au-delà  de ses frontières.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut