Économie › Agriculture & Élevage

Conseil supérieur de l’Agriculture : 10 millions de tonnes de céréales à l’horizon 2012

Présidée par le président Amadou Toumani Touré (ATT), la 4ème session du Conseil supérieur de l’agriculture s’est penchée sur l’examen du rapport d’évaluation de l’état de mise en œuvre de la LOA, la présentation des résultats de la campagne agricole 2009-2010 et le plan de campagne 2010-2011, et des réalisations dans le domaine de l’élevage, de la pêche, de la foresterie au titre de l’année 2009 et les plans de Campagne 2010 de ces domaines. Le rapport d’évaluation de l’état de mise en œuvre de la LOA a fait l’objet de longs et fructueux débats, tant le sujet intéresse la pléiade de participants que sont notamment les représentants des professions agricoles. Loi d’orientation agricole Dans son allocution, le ministre de l’Agriculture, Agatham Ag Alassane, a dévoilé de nombreuses insuffisances : la lenteur dans l’élaboration des textes juridiques et réglementaires et la non mise en œuvre effective des textes adoptés. Ce dysfonctionnement est imputable à  l’incompréhension des rôles et responsabilités des uns et des autres plutôt qu’à  un déficit d’engagement des acteurs. Malgré tout, pour le ministre, la LOA est aujourd’hui « un instrument indispensable qui offre des perspectives prometteuses au secteur agricole à  travers des outils de planification, des actions de developpement… ». Les résultats de la campagne agricole 2009-2010 affichent que la production céréalière a été estimée 6 334 440 tonnes, soit un taux de réalisation de 103% et un taux d’augmentation de 31, 5% par rapport à  la campagne 2008-2009. Sur cette production céréalière toutes spéculations confondues, la production rizicole est de 1 950 805 tonnes. Celle du mais a atteint 1 476 995 tonnes. La quantité de blé produit est de 15 132 tonnes. Le sorgho a connu une augmentation notable avec 1 465 620 tonnes. Le fonio a enregistré également une légère progression avec 35 480 tonnes. Le coton produit s’est établi à  236 400 tonnes de coton graine, tan disque, le petit mil produit a atteint 1 390 410 tonnes. Pour les acteurs de la production céréalière, ces « bons résultats » sont le fruit de la subvention des intrants (engrais, semences, équipements…) dont bénéficie l’agriculture depuis le lancement, il y a deux ans, de l’initiative riz. [b En ce qui concerne la campagne agricole 2010-2011, les objectifs de production céréalière sont structurés autour des variétés telles que le blé, le riz, le mil, le niébé, le mais. La production céréalière attendue est estimée à  7 417 469 tonnes toutes spéculations confondues.s’inscrivant dans une perspective de consolidation des acquis de l’initiative riz, la production de riz attendue est de 2 268 054 tonnes.Les objectifs de production du mais et le blé sont respectivement fixés à  2 196 191 et 32 470 tonnes. Le mil et le fonio ne seront pas en reste, car ils feront une production cumulée de 1 582 801 tonnes. s’élevant à  près de 263 milliards F CFA, le budget prévisionnel de la prochaine campagne agricole s’emploiera, selon le ministre, à  réaliser un pan important du PDES, à  savoir : contribuer à  la croissance économique et à  la réduction de la pauvreté. Ont pris part à  cette session, plusieurs membres du Gouvernement, le président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM) Bakary Togola, le secrétaire permanent de la loi d’orientation agricole (LOA) Daouda Diarra, les représentant des professions du monde rural (agriculture, pêche, élevage, foresterie etc.)

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut