Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

Films-Afrique-Réseau : Pour une meilleure visibilité du cinéma africain

Le cinéma africain il faut le reconnaitre, connait d’énormes difficultés de distribution et circulation. Le problème présent depuis des décennies, constitue un véritable casse-tête au niveau de la circulation en Afrique et en Europe. Réseau Films- Afrique-Cinéma Le réseau films-Afrique-cinéma est né en novembre 2009 à  Angers (France), sous l’impulsion de certains professionnels de la France, du Sénégal, du Mali et du Burkina Faso. Ces hommes et femmes professionnels de la distribution et de la diffusion cinématographique, sont présentement à  Bamako. Le réseau à  Bamako Le représentant malien du réseau, Mr Sanon Sanogo indique :  » qu’en créant ce réseau, les professionnels du 7e art ambitionnent de renforcer leurs compétences et d’améliorer la libre circulation et la diffusion des films africains sur le continent et en Europe. Nous évaluerons et analyserons également l’expérience des films burkinabés. » Les burkinabé sont effectivement, les meilleurs en matière de réalisation, de production et de promotion cinématographique. Il faut préciser que le réseau est financé par l’Union européenne et le programme ACP films. Ainsi, pour la promotion et la vulgarisation des films et cinéastes africains, cinq films seront diffusés dans les différents pays membres du réseau. Parmi lesquels ‘le fauteuil’ du réalisateur burkinabé Missa Hébie. Ce film a remporté le prix du public au festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Il a déjà  été projeté au Sénégal et au Burkina Faso le mois écoulé. Sa projection est prévue ce mois-ci au Centre culturel français de Bamako. Circuit Africain Mr Sanogo précise par ailleurs que  » ce projet vise à  construire un circuit de diffusion de films africains sur une base économique saine et l’émergence d’une véritable industrie du cinéma en Afrique. Il s’agit d’augmente la présence des films africains en Europe et en Afrique. » Le réseau est selon ses dires, ouverts à  tous les professionnels du cinéma. Pour le renforcement du cinéma malien Le Directeur Général du Centre national de cinématographie du Mali (CNCM), Mr Moussa Ouane, se réjouit de « cette heureuse initiative qui permettra à  nos jeunes cinéastes de se faire connaitre dans le monde. Mais aussi, à  tous professionnels du secteur, de faire connaitre la richesse et la beauté du cinéma malien ». En effet, l’industrie cinématographique malienne est au plus mal ces dernières décennies. Néanmoins, d’énormes efforts ont été consentis afin de faire de notre cinéma, non seulement une richesse culturelle, mais aussi, un moteur de développement économique. En témoigne la récente rénovation du CNCM et l’allocation du budget 2010 s’élevant à  environ 709.591.856 FCFA. Aussi, le centre a réalisé pour la première fois, deux longs métrages en 2009. Ce sont ‘toile d’araignée’ de l’écrivain et historien malien Ibrahima Ly et ‘Damonzon’.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut