Société › Actualités Société

Jeune Chambre Internationale (JCI) du Mali : bientôt la rencontre des universitaires

En prélude à  l’évènement, la Jeune chambre universitaire (JCUI) Bamako espoir a organisé une conférence. La rencontre qui a eu lieu au siège de l’organisation (à  Lafiabougou) s’est déroulée en présence du Sénateur Mountaga Soumaré, président national de la JCI et de Amadou Diarra, président de la JCI universitaire Bamako Espoir. La JCI Mali en actions La Jeune chambre internationale universitaire Bamako Espoir, structure estudiantine de la JCI, regroupe en son sein des étudiants des différentes facultés et grandes écoles de Bamako. A son actif elle a réalisé de nombreux projets au bénéfice de la communauté globale en général et de la communauté estudiantine en particulier. A l’occasion de la fête de Noà«l, l’organisation fait des dons de jouets aux enfants du Centre d’accueil et d’orientation d’enfants de Bamako, des dons de savons et de matériels d’assainissement, des dons de fournitures scolaires. En outre, la JCIU Bamako Espoir réalise dans son volet « Culture plus », des conférences sur la culture et la responsabilité sociale suivie d’une visite du Musée National au bénéfice de la communauté scolaire et estudiantine, et des opérations don de sang. Les objectifs de la RIO Initiée par la JCI universitaire Bamako espoir, la rencontre Internationale de organisations universitaires des JCI d’Afrique se veut comme un cadre d’échanges de la jeunesse africaine. Elle vise l’harmonisation des textes et l’intégration entre les organisations universitaires d’Afrique. Ces objectifs s’étendent sur la promotion de la jeunesse malienne à  travers le renforcement des capacités individuelles. Mieux, la RIO entend contribuer à  l’entente et à  la coopération sous-régionale et faciliter l’intégration et l’insertion des membres au sein de la communauté internationale à  travers une participation active à  toutes les activités prévues. Intégration sous-régionale Selon Amadou Diarra, président exécutif de JCIU Bamako espoir, l’un des intérêts de la RIO pour la jeunesse malienne, est que, le projet rentre dans le cadre de l’ « internationalisme pour développer chez chaque membre une prise de conscience sur l’intégration sous régionale qui aujourd’hui est indispensable au developpement de l’Afrique ». En outre, dira-t-il, la RIO offrira aux différentes jeunesses participantes, les moyens de développer leur aptitude à  diriger, la responsabilité sociale et l’esprit d’entreprise nécessaires pour effectuer des changements positifs. la JCI présente sur le continent ; promouvoir le leadership A noter que les premières éditions de la JCIU d’Afrique qui se sont tenu à  Bamako (en 2005) puis à  Ouagadougou (en 2006), à  Yamoussoukro (2007), à  Kindia (Conakry en 2008), ont été d’un succès réel. Invité pour la circonstance, le président de la JCI du Sénégal, Cheick Soumaré a rappelé quelques missions de la JCI.. Pour lui, l’organisation mobilise beaucoup d’énergie pour participer au developpement du continent. Toute fois, signalera t-il, l’organisation à  travers ses propositions d’idée s’investit à  apporter des changements politiques. A en croire les responsables de la JCI, l’organisation entend mener un paquet d’activités à  l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance du Mali. Et la RIO en est un. Rappelons que la JCI est une fédération mondiale de jeunes leaders et entrepreneurs qui a pour vision d’être le principal réseau mondial de jeunes citoyens actifs. C’’est une organisation qui, à  travers ses missions, offre des opportunités de développement aux jeunes en leur donnant la capacité de créer des changements positifs.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut