Politique › Politique Nationale

Rencontre Syndicats enseignants-Primature : Modibo Sidibé rassure

Le premier ministre s’est voulu clair, concis et précis face aux syndicats de l’enseignement fondamental et secondaire rencontrés à  la primature ce jeudi. Il a promis que les réformes annoncées avant la fin 2010 seraient accomplis. Voilà  en substance ce qu’il a dit aux syndicats : Déclarations de principes du premier ministre  » Nous sommes d’accord pour augmenter la situation et la rémunération des enseignants, et le deadline pour ça, c’est décembre 2010, bien sûr, il faudra discuter des modalités et aller vers l’agenda des négotiations. Nous disons aux enseignants du secondaire et du fondamental que nous sommes d’accord sur les indemnités logements, on va le faire ! Je le réaffirme ! Les ministres vont fixer les dates pour que vous les rencontriez en groupes de travail, pour l’emploi, la formation professionnelle et le contenu de l’agenda et du chronogramme établi. Mais sur ces questions statutaires, la nation appelle aussi les enseinants à  leurs devoirs et obligations. Pour la fonction publique, elle relève de l’état et il n’y aura pas de précarité, mais des garanties pour les enseignants pour cela, nous devons discuter ! Quant au Conseil Supérieur de l’éducation, les textes seront pris en compte. Pour l’enseignement supérieur, il y aura « revalorisation de leurs fonctions, de leurs conditions de carrière à  revoir et à  améliorer ». Il faut une nouvelle perspective l’université, afin qu’elle soit moteur d’innovation et de technologie tout en assurant une qualité de service. Donc nous sommes d’accord pour revaloriser les statut des enseignants du supérieur et cela sera opté avant fin 2010. Discutons pour l’augmentation et rationalisation de la situation. Nous avons une responsabilité sur la question de l’école, car C’’est l’avenir de la nation qui est enjeu. Ne perdons plus de temps à  regarder dans le rétroviseur mais avançons sans regarder en arrière. Ayons confiance ! Réactions des syndicats Tiemoko DAOU du Syndicat des professeurs contractuels de l’enseignement secondaire. « Il n’est jamais trop tard pour bien faire. La rencontre s’est bien terminée. Si nous conjuguons nos efforts avec les pouvoirs publics et qu’on puisse aller sur une voie consensuelle, C’’est mieux pour le pays, parce qu’un pays sans éducation est voué à  l’échec. Le 14 juillet dernier un procès verbal de conciliation a été signé prenant en compte les indemnités de logements. l’application qui ne devrait tarder l’a été finalement. Nous avons également de tout le temps souhaité l’application du cadre organique, même s’il y’a un début nous attendons toujours de pieds fermes l’application correcte des cadres organiques des académies et des CAP.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut