International › Monde

Conférence des ministres de l’UEMOA : vers un observatoire sous-régional de l’emploi

La rencontre s’est terminée sur des notes d’espoir quant à  la réduction du taux de chômage dans les pays de l’Uemoa. Objectif : réduite le taux de chômage de l’uemoa Après 2 jours d’intenses travaux, les participants ont adopté un communiqué final. Entre autres, ils ont recommandé aux Etats membres de créer des services dédiés à  la statistique au niveau des Ministères en charge du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle. En outre, les ministres se réjouissent de l’annonce faite par la Commission Uemoa, d’accorder son soutien aux observatoires nationaux de l’emploi et de la formation professionnelle et d’appuyer les démarches liées à  la recherche de financement de l’Observatoire sous régional de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Un observatoire sous régional de l’emploi et de la formation professionnelle Après avoir tiré les leçons des précédentes rencontres, notamment celles de Ouagadougou en 2004 et 2009, et d’Abidjan en 2009, les ministres ont décidé de la création d’un Observatoire sous Régional de l’Emploi et de la Formation professionnelle. En outre, ils ont adopté le projet de renforcement des systèmes d’information sur le marché du travail dans les pays de l’Uemoa comme approche en vue de disposer à  terme, d’informations fiables sur l’Emploi. Aussi, les ministres ont décidé de la mise en place d’un cadre de concertation dénommé : « cadre de concertation des ministres en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle » de l’espace Uemoa. En effet, le Cadre de concertation est un instrument de coordination qui a pour but de renforcer la coopération et la collaboration en vue de rendre plus efficientes les politiques nationales et sous régionales en matière d’emploi et de formation professionnelle. Il a pour objectifs de contribuer à  une meilleure coordination des activités des structures nationales de promotion de l’emploi et de la formation professionnelle, de faciliter la création de structures communes inter Etats ou sous régional, de susciter l’initiative et favoriser la poursuite et la mise en œuvre de politique et stratégies concertées, de faciliter le parage, la diffusion et la valorisation des meilleures pratiques contre le chômage, le sous emploi et le manque de qualification professionnelle… Par ailleurs, la conférence a adopté un document intitulé « la déclaration de Bamako pour l’Emploi et la Formation professionnelle ». Dans ce document, les ministres ont décidé de confier la présidence du cadre de concertation à  tour de rôle à  chacun des ministres pour un mandat d’un an. A noter que la cérémonie de clôture de la conférence était présidée par le ministre Ibrahima NDiaye, en présence du Dr. Fernando Gomes, président du Conseil des ministres de l’Uemoa.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut